L'Union du Cantal 21 mars 2018 à 16h00 | Par P.Olivieri

Hôteliers-restaurateurs : “Rendez-nous nos préenseignes !”

Depuis qu’on les a contraints à retirer les préenseignes le long de la RN122, les hôteliers-restaurateurs cantaliens enregistrent une chute de leur chiffre d’affaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Gérard Roussilhe se souvient parfaitement de ce 20 avril 2017 : en ouvrant son courrier, le patron de l’Hôtel des Voyageurs au Rouget a la mauvaise surprise de découvrir une lettre de mise en demeure des services de l’État l’enjoignant de retirer les deux préenseignes annonçant son établissement depuis la RN122 sous peine d’une astreinte de 205 € par jour et panneau. L’hôtelier également restaurateur s’exécute dès le lendemain mais n’imagine pas l’impact de cette absence de visibilité lui   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

Question du mois

Êtes-vous satisfait de votre coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui