Pâtre 25 janvier 2011 à 13h39 | Par L.Geffroy

FCO - Vaccination volontaire et recommandée

Abonnez-vous Imprimer

Le comité de pilotage national de suivi de la fièvre catarrhale ovine (FCO) a finalisé les modalités de vaccination des animaux contre les sérotypes 1 et 8 de la FCO pour la campagne 2010-2011. Grâce aux campagnes de vaccinations obligatoires précédentes (plus de 16,3 millions de bovins et 5,9 millions de petits ruminants en 2010), la situation épidémiologique au regard de la FCO à sérotypes 1 et 8 a pu être maitrisée : seul un foyer de FCO a été détecté en 2010 contre 32 000 en 2008 et 83 en 2009. Les conditions sont ainsi réunies pour alléger le dispositif pesant sur les éleveurs.

La vaccination se poursuit sur un mode volontaire à partir du 2 novembre. Dans ce cadre, elle pourra être réalisée, au choix de l'éleveur, pour les animaux destinés à rester sur le territoire national, par lui-même ou par un vétérinaire. Afin de conseiller les éleveurs, un guide pratique intitulé «vacciner mon troupeau, c’est protéger mes animaux » va être largement diffusé auprès des éleveurs via leurs fédérations et les organisations professionnelles. Il est également disponible sur le site du ministère : www.agriculture.gouv.fr.

Si la prochaine campagne revêt un caractère volontaire, la nécessité de maintenir un haut niveau de protection sanitaire des cheptels demeure essentielle. La mobilisation de tous (éleveurs, vétérinaires et organisations professionnelles agricoles) dans la réussite de cette nouvelle campagne de vaccination reste un enjeu majeur pour l’élevage français et la confiance des partenaires commerciaux. Cet engagement responsable dans la poursuite de la vaccination constitue le seul moyen réellement efficace d’éviter la recrudescence de la maladie.

S'agissant des animaux destinés à quitter le territoire national et pour lesquels il est nécessaire d’obtenir une certification officielle, la vaccination doit impérativement être réalisée par le vétérinaire. Des accords sanitaires bilatéraux ont été négociés sur cette base de manière à garantir la poursuite des exportations de bovins et d'ovins et l'ouverture de certains marchés.


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Vos grandes cultures s’allient-elles bien avec l’élevage ovin ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui