Pâtre 09 juin 2004 à 10h52 | Par Julien Diependaele

Production ovine - Dans les Pyrénées-Orientales, un pâtre pour sauver l´espace rural

A Montalba-Le-Château, la commune crée une bergerie pour entretenir le paysage. C´est le début de l´histoire d´un couple d´éleveurs itinérants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Parmi dix visites régionales de bergeries, le Congrès de la Fno présentait celle de Jean-Pierre et Sandra Bardy. En Languedoc- Roussillon, le gardiennage sur parcours est fréquent mais ici, les brebis transhument sur trois sites et ont un point d´accueil fixe : la bergerie communale de Montalba-Le-Château.
©J. Diependaele


Trouver des terres pour la pâture
Sur les garrigues qui surplombent la rivière Têt, la bergerie a été construite en l´an 2000 par la commune avec un budget de 1,7 million d´euros et un financement européen à 60 %, 40 % ont été pris en charge par la commune. Les éleveurs ont obtenu un bail pour douze ans mais il reste à obtenir des terrains pour la pâture. « Nous exploitons sur 120 îlots de pâturage pour nos 520 brebis » indique Sandra.

Faute de baux sur le secteur, le troupeau s´est nomadisé. L´agnelage principal à l´automne permet d´exploiter des parcours sous pêchers à Millas. Un agnelage de printemps est réalisé avec les agnelles et le troupeau part en estive début juin. A Montalba-Le-Château, un mélange de céréales légumineuses est implanté chaque année pour le pâturage en hiver-début de printemps. Sur ce site, les parcours représentent le tiers de l´alimentation et 80 % de la surface fourragère. Le gardiennage, pratiqué hors estive, est effectué de novembre à fin juin et représente 8 heures de travail par jour. La marge brute obtenue est de 103 euros par brebis aides comprises et elles représentent 60 % du revenu.
Autour des îlots pâturés, le paysage se referme. Il faudrait innover dans un accord entre les Pouvoirs publics et les professionnels pour que le foncier soit accessible aux jeunes en propriété ou en location, afin que la précarité ne soit plus la règle sur les garrigues.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Vos grandes cultures s’allient-elles bien avec l’élevage ovin ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui