« anciens numeros Le numéro courant

L'édito de Damien Hardy

Des moutons sous les panneaux

La profession se veut vigilante sur l’utilisation des terres agricoles pour installer des panneaux photovoltaïques. Les terres arables sont déjà inéluctablement grignotées par l’extension urbaine, pas besoin d’ajouter une menace supplémentaire qui éclipserait de précieuses surfaces de production. Surtout qu’il y a encore une somme de surfaces inutilisées dans les friches industrielles ou sur les toits des bâtiments.

Cependant, en installant des panneaux suffisamment hauts pour que les moutons puissent pâturer dessous, il est possible de combiner production d’agneaux de pays et d’électricité verte. En devenant prestataire de services pour l’entretien des surfaces, les éleveurs ovins peuvent, dans des accords gagnant-gagnant, tirer parti de la location des surfaces tout en gardant de l’herbe sous les panneaux, les tables apportant même un peu de fraîcheur aux animaux et à l’herbe qui reste verte plus longtemps. En signant, lors de son congrès, un accord avec le producteur d’énergie Neoen, la Fédération nationale ovine participe ainsi à la nécessaire transition énergétique pour remplacer progressivement les énergies fossiles et nucléaire par des énergies renouvelables.

Question du mois

Vos grandes cultures s’allient-elles bien avec l’élevage ovin ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui