« anciens numeros Le numéro courant

L'édito de Damien Hardy

Ensemble face à l'adversité

C'est en jouant collectif que la France a été aussi loin dans la coupe du monde de football. Dans le monde agricole aussi, difficile de se passer du collectif. Les coopératives et les syndicats pèsent plus lourd à plusieurs. C'est aussi ensemble que les éleveurs européens seront les plus forts pour changer le statut de protection du loup ou pour tenter de sortir la production ovine des négociations commerciales entre l'Union européenne et l'Océanie.

Bien sûr, se regrouper nécessite des compromis et de longues discussions. Mais jouer collectif permet souvent de bénéficier du talent de chacun. Au quotidien aussi, les exploitations sous forme sociétaires permettent de partager les astreintes, les coûts d'investissements et les prises de décisions. Les éleveurs ovins laitiers semblent l'avoir davantage compris que les éleveurs allaitants qui sont peu nombreux à être dans des structures collectives sans liens familiaux entre les associés.

Pourtant, cela pourrait être une voie pour assurer le renouvellement des générations de la filière ovine. En s'associant progressivement avec des éleveurs plus expérimentés, la nouvelle génération pourrait plus facilement devenir éleveur.

Question du mois

Êtes-vous satisfait de votre coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui