« anciens numeros Le numéro courant

L'édito de Damien Hardy

Resaisonaliser l’agneau bio

Quel dommage ! La majorité des agneaux produits en bio n’est pas commercialisée en bio faute d’adéquation entre la demande et l’offre en filière longue. Le différentiel entre les prix du bio et celui du conventionnel est aussi encore trop faible pour motiver les troupes. D’ailleurs, 40 % des éleveurs ovins bio proposent leurs agneaux en vente directe pour davantage de rémunération. Pourtant, la demande d’agneaux bio est là et la filière tente de s’organiser pour y répondre.

Comme on ne peut pas changer la date de Pâques, la filière ovine bio essaie aussi de modifier le comportement des consommateurs. Ces acheteurs de bio, soucieux de l’origine des produits et des modes de production, peuvent être sensibles à la campagne Agneau bio d’automne d’Interbev. Celle-ci va expliquer que les agneaux nés au printemps ont profité de l’herbe d’été pour bien grandir. En revenant vers une saisonnalité naturelle, la consommation pourra peut-être en partie davantage coller à la réalité du marché.

Question du mois

Ovins et bovins vont-ils bien ensemble ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui