Pâtre 28 janvier 2019 à 08h00 | Par D. Hardy

Un couloir de pesée automatique des brebis validé par l'Inra

Un dispositif d'autopesée enregistre le poids des animaux à la ferme expérimentale ovine de La Fage, en Aveyron.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La balance permet un élevage de précision en automatisant le suivi régulier du poids vif.
La balance permet un élevage de précision en automatisant le suivi régulier du poids vif. - © Inra

L'Inra a mis en place un système de pesée automatique des ovins au pâturage. Ce couloir de pesée, léger, mobile, autonome en énergie et résistant aux conditions extérieures, a permis un suivi continu, précis et entièrement automatique du poids vif individuel des brebis au pâturage. Le prototype, conçu par une équipe de recherche de l'UMR Selmet de l'Inra de Montpellier, en collaboration avec le néo-zélandais Trutest et le français Maréchalle pesage, a été testé en intérieur puis en extérieur à la ferme expérimentale de La Fage, en Aveyron, sur des brebis de race Romane. L'eau, les sels minéraux, mais aussi l'ombre des arbres au printemps et en été, sont utilisés pour attirer les animaux dans un circuit logique passant par le couloir d'autopesée.

Le couloir-balance est maintenant utilisé en routine à la ferme expérimentale Inra de La Fage.
Le couloir-balance est maintenant utilisé en routine à la ferme expérimentale Inra de La Fage. - © Inra

Deux séries de tests ont été menées : d'abord au printemps 2017 avec des agnelles sur une parcelle restreinte d'un hectare, puis fin 2017-début 2018 avec des brebis sur 15 hectares de parcours clos. Attirés par l'eau et les sels minéraux, les animaux se présentent à l'entrée du dispositif et sont identifi és automatiquement grâce à leur boucle électronique à l'oreille. L'animal passe sur la balance et, au passage, le système enregistre le poids.

Les mesures sont enregistrées par l'appareil qui est alimenté en électricité par des panneaux solaires. Les données, récupérées avec une clef USB ou par Bluetooth, sont comparables aux pesées réalisées par les animaliers avec une balance statique de référence. « Après deux à trois semaines d'adaptation avec le dispositif, les brebis y passaient 6 à 8 fois par jour en moyenne », détaille Eliel González-García, le chercheur qui a imaginé cette balance. « Nous avons d'abord amené les animaux leaders du troupeau en les appâtant avec un seau d'orge », poursuit Sara Parisot, la directrice de l'unité expérimentale. Un couloir en forme de S a été rajouté à l'entrée pour canaliser les brebis et permettre un flux individuel dans ce système sans porte. Cette balance automatique est depuis utilisée en routine par l'Inra et « il faut juste vérifier que tous les animaux passent régulièrement pour suivre la croissance du troupeau ».

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Traitez-vous vos moutons contre les taons, puces, tiques... ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui