Pâtre 22 février 2019 à 08h00 | Par D. Hardy

Transmettre à la nouvelle génération d'éleveurs

Pour maintenir le potentiel de production, la filière ovine doit accueillir de nouveaux éleveurs qui prendront la relève des exploitations allaitantes et laitières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour qu’une nouvelle génération devienne les éleveurs de demain...
Pour qu’une nouvelle génération devienne les éleveurs de demain... - © A. Chochon

Selon l’Institut de l’élevage, 40 % des brebis laitières et la moitié des brebis allaitantes sont élevées par des chefs d’exploitation approchant de l’âge de la retraite. La filière ovine a donc besoin de transmettre ces élevages à de nouveaux éleveurs qui vont pérenniser la production. Dans les dix ans qui viennent, 5 000 exploitations ovines seront à intégrer ou à reprendre.

Cette problématique de la transmission est partagée par les filières d’élevage et, pour réussir ce « choc de transmission », la Confédération nationale de l’élevage prépare un livre blanc sur le renouvellement des générations en élevage bovin, ovin et caprin. En dressant un état des lieux de l’installation en élevage de ruminants, la CNE propose ainsi une vingtaine de solutions sur la formation, l’accès au moyen de production, l’image du métier ou le travail. Pour Michèle Boudoin, présidente de la FNO, qui préside aussi le groupe « attractivité et renouvellement des générations en élevage » de la CNE: « la population des éleveurs vieillit et les candidats à l’installation sont peu nombreux. Il nous faut donner confiance aux futures générations, leur montrer que l’on peut vivre de ce métier d’éleveur et s’y épanouir. »

Dans toutes les régions, la filière ovine s’investit sous l’égide d’Inn’ovin afin de créer une dynamique positive favorisant l’installation et le développement de l’élevage ovin. Éleveurs et techniciens se mobilisent ainsi pour rencontrer jeunes et prescripteurs financiers pour rappeler que la production ovine bénéficie aujourd’hui d’un contexte qui n’a jamais été aussi favorable. En effet, devenir ovin, « c’est choisir un métier diversifié, une production riche d’opportunités et une filière dynamique » rappelle une plaquette d’Inn’ovin. Il y a mille façons d’être éleveur ovin: système spécialisé ou atelier de diversification, en plein air ou en bergerie, avec une ou plusieurs périodes d’agnelage, en valorisant les parcours, les alpages, les intercultures ou les prairies… Cette multiplicité des modes d’élevages peut correspondre au projet de vie de chacun. Être éleveur de brebis impose d’être aussi cultivateur, chef d’entreprise, infirmier, nutritionniste ou spécialiste de la reproduction. La formation et les compétences pratiques sont donc indispensables à la réussite du projet...

La suite dans Pâtre n°622 de mars 2019 :

  • Une transmission, ça se prépare - Conseils de Jean-Michel Aubin du Crédit agricole
  • Un parrainage pour transmettre et se former - Marc Mermet a repris une exploitation bio
  • Financer son installation grâce aux dons - La plateforme Miimosa dédiée à l’agriculture
  • En Haute-Loire, une ferme reprise de justesse - Adrià Gomez a repris l’élevage de Bernard Delabre
- © A. Chrétien

En savoir plus

- Le guide S’installer en élevage ovin décrit concrètement en 64 pages les questions à se poser avant de s’installer comme éleveur ovin. Ce guide est téléchargeable gratuitement sur www.inn-ovin.fr/suivez-guide-sinstaller-elevage-ovin/ou à commander en version papier à la même adresse.

- Les points accueil installation, présents dans chaque département, conseillent, informent et orientent plus de 21000 candidats à l’installation chaque année. sinstallerenagriculture.fr

- Le répertoire départ installation permet de trouver une exploitation à reprendre et aux éleveurs en place de trouver un successeur ou un associé. repertoireinstallation.com

- Le site devenir-eleveur.com montre, par des exemples concrets, la vie d’éleveurs et oriente les futurs installés.

- Le site installation-agricole.com a été créé par les Jeunes Agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine pour simuler leur installation.

- Le site stage-agricole.com a été imaginé par les Jeunes Agriculteur, pour recenser les exploitations et les entreprises du milieu agricole qui sont prêtes à accueillir des jeunes. A contrario, il propose aux exploitants les CV des personnes en recherche de stage ou d’apprentissage.

- Parmi les nombreux films d’Inn’ovin, l’un d’eux présente Bruno, 58 ans, éleveur de 310 brebis en Ardèche et Jean-Paul, 56 ans, éleveur de 350 brebis dans l’Aube, qui réfléchissent déjà à la transmission de leur exploitation. https://vimeo.com/221262586

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Traitez-vous vos moutons contre les taons, puces, tiques... ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui