Pâtre 28 octobre 2013 à 08h00 | Par L.Geffroy

SOMMET DE L'ELEVAGE - Les ovins séduisent à l'international

Le Sommet de l'élevage est l'occasion pour des éleveurs du monde entier de rencontrer leurs homologues français, dans les allées, sur le ring ou lors de visites d'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © lgeffroy

Lors de la visite de François Hollande, la vie du salon ne s’est pas arrêtée. Loin de là. Les affaires continuaient. Notamment auprès des visiteurs internationaux, plus nombreux à chaque édition. « Have a nice visit ! »(1) pouvait-on lire dans le pavillon de 300 mètres carrés qui leur est réservé, à l’entrée de la grande Halle d’Auvergne.

Un défilé de 70 races françaises

Le pôle ovin a tenu ses promesses. Des éleveurs anglais, irlandais, hongrois, marocains, chiliens… mais aussi des journalistes spécialisés des quatre coins du monde sont venus apprécier la dynamique de l’élevage français, l’espace des trois jours du Sommet, du 2 au 4 octobre. Un Nigérian, par exemple s’est renseigné sur les possibilités de faire de l’ovin hors sol dans son pays où le pâturage n’est pas possible. Des Hongrois étaient venus avec un vétérinaire pour en savoir plus sur les aspects sanitaires. Un défilé de toutes les espèces a eu lieu en partenariat avec France Génétique Élevage le mercredi soir, pour présenter un panorama des races bovines et ovines, que l’on peut qualifier de clou du spectacle. Et en parallèle du salon, des visites d’élevage étaient organisées. En ovin, deux groupes se sont rendus en Allier visiter un lycée agricole avec une troupe ovine et un abattoir et en Haute-Loire pour la visite d’un élevage de race bizet.

Les étrangers ont aussi pu rencontrer des éleveurs lors des concours de race. Cette année, le Sommet avait mis le paquet avec pas moins de cinq concours en ovin. Le Mouton Charollais a ouvert le bal avec un concours spécial. Puis la race Ile de France, toujours aussi dynamique, a monopolisé le ring toute une après midi avec de nombreux participants, 120 animaux, pour son concours national. La race rustique Bizet qui était sur ses terres en Auvergne, a elle aussi organisé son concours national, suivi par le concours spécial Texel. Enfin, la Charmoise a clos les concours avec un régional de la race.

(1) Bonne visite !


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui