Pâtre 31 octobre 2005 à 11h36 | Par Julien Diependaele

Pathologies ovines - Des limites aux anticoccidiens par extraits végétaux

Pour répondre à certains cahiers de charges, des traitements de la coccidiose par des extraits végétaux sont proposés aux éleveurs. Leurs limites d´efficacité doivent être précisées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´utilisation d´intrants non médicamenteux dans l´alimentation et les soins aux agneaux pourrait constituer une alternative pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de sécurité alimentaire, même s´il ne faut pas oublier qu´il existe des molécules permettant de prévenir et traiter la coccidiose des ovins avec un délai d´attente nul pour la viande, comme le rappelle le Dr Laurence Julien.
Les jeunes agneaux peuvent contaminer le milieu même après traitement. ©J. Diependaele

Forte excrétion des ookystes après traitement
Une comparaison de deux aliments, complémentés chacun en extraits végétaux, avec un aliment témoin et un aliment supplémenté en décoquinate a été réalisée dans une ferme expérimentale à partir du sevrage et sur une durée de 28 jours. Des prélèvements ont été réalisés pour mesurer les excrétions du parasite sur les différents lots à 21 jours, 42 jours et 63 jours après sevrage.
Après 21 jours de traitement, on note une forte excrétion d´ookystes pour les lots témoin et supplémentés en extraits végétaux, ce qui indique une forte infestation coccidienne, alors que cette excrétion est très faible pour le lot décoquinate. L´activité anticoccidienne des préparations avec extraits végétaux, avec 358 309 et 2 855 089 ookystes par gramme de fecès en moyenne, se révèle plus proche du lot témoin (431 829 ookystes) que du lot décoquinate (13 604 ookystes). De nombreux agneaux des lots extraits végétaux présentent de fortes excrétions (supérieures à un million d´ookystes par gramme de fecès), aussi fortes que celles du lot témoin. Ces agneaux, qui sont donc susceptibles de présenter des signes cliniques de coccidiose, contaminent fortement le milieu et entretiennent l´infection.
Les différences entre les lots sont également nettes sur la croissance puisque le GMQ est de 309 grammes pour le lot témoin, de 302 et 308 grammes pour les lots avec extraits végétaux et de 327 grammes pour le lot décoquinate.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Comptez-vous produire plus ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui