Pâtre 04 avril 2018 à 08h00 | Par B. Morel

Les premiers pas avec un chien de troupeau

Le chien de troupeau peut apporter une aide précieuse pour manipuler et surveiller les animaux mais dresser son chien, cela s'apprend. Conseils pour bien démarrer avec le meilleur ami du berger.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © B. Morel

Des troupeaux de plus en plus grands, de moins en moins d'éleveurs, une main-d'oeuvre rare et chère. Le chien de troupeau, délaissé après-guerre dans l'élan de modernisation et de mécanisation de l'agriculture, revient sur les fermes. Son aide se révèle précieuse et toutes les personnes interrogées ayant recours à un chien ne se verraient pas faire marche arrière. Grâce à lui, le gain de temps est considérable, les tâches du quotidien et les manipulations de troupeau ou d'animaux isolés sont amplement facilitées.

Le chien de travail va exprimer ses aptitudes naturelles de chasseur en meute qui va rabattre les proies (ici le troupeau) en direction du dominant (ici son maître). Cependant, pour que ce soit totalement efficace, l'éleveur, avant même l'arrivée du chiot sur l'exploitation, ne doit rien laisser au hasard. Le choix de la race et du chien doit également découler d'une réflexion approfondie qui pourra être soutenue, si l'éleveur en ressent le besoin, par les associations départementales des utilisateurs de chien de troupeau ou par le réseau des formateurs agréés « chiens de troupeau » de l'Institut de l'Élevage.

Ces mêmes enseignants dispensent ensuite des formations adressées aux maîtres comme aux bêtes, pour apprendre les fondamentaux du travail avec un chien de conduite puis approfondir l'enseignement au fur et à mesure que l'animal gagne en maturité et que le maître gagne en expérience et maîtrise de mieux en mieux son compagnon à quatre pattes. La finalité de ces formations, c'est de « faire fonctionner en parfait équilibre le triptyque formé par le troupeau, l'éleveur et le chien », comme le décrit Sébastien de Montmollin, formateur agréé. Celui-ci va même plus loin dans le raisonnement en expliquant que si « ça se passe bien entre le chien et le maître, la présence du premier améliore la relation éleveur-troupeau, les animaux le voyant comme garant de leur sécurité ».

Outre l'aide que l'animal apporte à l'éleveur, « le contact homme-chien est intéressant au quotidien. Cependant, un chien représente un vrai investissement et il ne faut surtout pas le prendre à la légère, déclare Jean-Paul Lair, éleveur de 80 brebis dans la Creuse. Le dressage, déjà, prend du temps et mobilise de nombreuses connaissances, d'où l'intérêt de passer par des formations bien encadrées ».

chiens-de-troupeau.idele.fr

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Voulez-vous installer des panneaux solaires ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui