Pâtre 10 octobre 2018 à 15h00 | Par B. Morel

Les feuilles d’acacia pour lutter contre le réchauffement climatique

Selon la thèse soutenue par Geneviève Zabré, doctorante burkinabè, les plantes médicinales auraient un effet limitant sur les émissions de méthanes par les ovins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En incorporant des feuilles d'acacia séchées, l'éleveur pourrait réduire de 50 % les émissions de méthane de ses brebis.
En incorporant des feuilles d'acacia séchées, l'éleveur pourrait réduire de 50 % les émissions de méthane de ses brebis. - © D. Hardy

Le concours international francophone « ma thèse en 180 secondes » permet la vulgarisation scientifique des travaux de jeunes chercheurs. Le premier prix a été remporté le 27 septembre à Lausanne par Genviève Zabré, docteure spécialisée en physiologie et santé animales.

Avec sa thèse sur « l’utilisation des plantes médicinales dans la lutte contre le méthane émis par les ruminants », elle a pu démontrer que les vertus antiparasitaires des feuilles d’acacia, entre autres plantes médicinales, aidaient à diminuer le volume de méthane produit par les ovins. Non sans humour, elle explique à l’assemblée les mécanismes de la rumination et l’action des bactéries méthanogènes présentent dans le rumen.

« Comment empêcher le mouton de roter ? Ni avec du scotch sur la bouche (le gaz sortirait ailleurs…), ni avec des produits pharmaceutiques, chers et compliqués à utiliser pour les grands troupeaux, questionne la jeune scientifique. […] il faut éliminer ces bactéries directement dans la panse du mouton, grâce aux plantes médicinales ».

Geneviève Zabré pointe surtout Acacia raddiana, aussi appelé « gomme du Sahel », car sa grande disponibilité dans les zones subsahariennes le rend attractif pour les éleveurs de la région. L’acacia se démarque par sa richesse en éléments actifs, connus pour leurs pouvoirs antibactériens. Elle conseille donc de ramasser les feuilles de cet arbre, de les sécher et de les incorporer dans la ration des brebis. Les éléments actifs se fixent sur les bactéries et permettent d’éliminer jusqu’à 80 % des bactéries méthanogènes, induisant ainsi une réduction de moitié des émissions de méthane par l’animal.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Comptez-vous produire plus ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui