Pâtre 13 décembre 2017 à 10h00 | Par B. Morel

Le quotidien des éleveurs ovins à suivre sur devenir-éleveur.com

Chaque mois, des éleveurs décrivent leur travail sur leurs exploitations tout au long de l’année sur le site devenir-eleveur.com.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
MARION CHOMEL s’est installée après ses études en agriculture. Elle vit sa passion des animaux tous les jours dans les grands espaces du Pays basque.
MARION CHOMEL s’est installée après ses études en agriculture. Elle vit sa passion des animaux tous les jours dans les grands espaces du Pays basque. - © A. Chouteau

Marion Chomel est installée en Gaec sur son exploitation de la famille dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle conduit depuis novembre 2016 un troupeau de 330 brebis Manech tête rousse pour la production d’Ossau-Iraty. Marion a suivi un cursus d’ingénieur en agriculture et a choisi de s’installer loin de sa Bretagne natale. Elle tient depuis janvier 2017 un carnet de bord sur lequel elle relate son quotidien sur l’exploitation. Ces écrits sont ensuite publiés sur le site devenir-éleveur.com qui a pour but de promouvoir le métier d’éleveur auprès d’un public susceptible de rejoindre la grande famille des éleveurs. « Il s’agit de montrer l’intégralité du métier et pas seulement le volet élevage pur. Il y a aussi les cultures, les foins, la gestion des pâturages. C’est un métier complet ! », explique l’éleveuse de 26 ans. Cet exercice d’écriture est intéressant pour Marion qui peut retracer son année à travers ses notes mais qui voit surtout là un moyen de partager sa passion auprès d’un grand nombre de personnes. « Ça nécessite d’utiliser des mots simples, de réfléchir un peu à comment expliquer une chose qui me paraît anodine parce que quotidienne pour moi », détaille Marion.

Pour Virginie et Germain Albespy, éleveurs caprins et ovins dans l’Aveyron, l’objectif est également de communiquer sur leur métier. Virginie explique : « j’étais déjà active sur Facebook à titre personnel et chaque fois que je m’exprimais en ligne sur notre élevage, cela suscitait beaucoup de réactions. On a trouvé alors intéressant de diffuser plus largement sur un site notre quotidien ». Le couple possède un camping sur l’exploitation et cette chronique mensuelle permet donc aux vacanciers de continuer à suivre la vie de la ferme après leur départ. Les deux éleveurs résument leurs activités en quelques paragraphes chaque mois de l’année mais c’est finalement une activité de réflexion quotidienne. « Quand je travaille, chaque jour, je me dis ça, je pourrais en parler, ça, c’est technique, comment l’expliquer à des gens qui ne sont pas du milieu. Comme ça, quand vient le moment d’écrire, je sais déjà vers où je vais », raconte Marion Chomel, qui prend également des photos pour illustrer ses propos.

Malgré la durée initiale fixée à un an, Virginie Albespy se verrait bien continuer encore quelque temps cet exercice. « On mettrait l’accent sur d’autres choses, sous un angle différent. Parce que même si le travail se ressemble d’une année sur l’autre, il est tellement diversifié que nous n’avons pas encore fait le tour de la question », confie-t-elle. « C’est vraiment intéressant à faire et puis ça peut servir à de futurs éleveurs de voir au fil de l’eau ce que c’est d’être au quotidien sur son exploitation ». À ce sujet, Marion se réjouit : « l’année prochaine, une stagiaire va venir sur mon exploitation, après avoir découvert mon travail via devenir-eleveur.com. Pour moi, c’est un signe que cette démarche fonctionne et a un réel intérêt ! ». La fin de l’année approchant, devenir-eleveur. com cherche aussi de nouveaux éleveurs pour partager leur quotidien avec les internautes.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Faites-vous visiter votre élevage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui