Pâtre 04 octobre 2011 à 17h17 | Par L.Geffroy

Jeunes bergers - Les ovinpiades 2012 lancées à Strasbourg

La finale européenne de labour organisée par les Jeunes agriculteurs, a également accueilli les ovinpiades des jeunes bergers. Une dizaine d’éleveurs ont jugé pour cette régionale des élèves du lycée d’Obernai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © lgeffroy

L’Alsace, avant dernier bastion à conquérir pour les Ovinpiades, vient d’être acquis ! C’est en effet l’une des deux dernières régions de la France continentale avec la Haute-Normandie qui ne participaient pas à cet événement national, qui a grossit petit à petit au fil des ans. Mais pour la septième édition, elle s’est rattrapée en donnant le coup d’envoi des sélections régionales.

Les Terres à l’Envers, finale européenne de labour organisée par les Jeunes agriculteurs, a été le siège de ces épreuves à Oberhausbergen. Interbev Ovins, la chambre d’agriculture et le syndicat ovin du Bas-Rhin se sont mobilisés pour former les terminales bac pro option productions animales du lycée d’Obernai. En tout, une dizaine d’éleveurs se sont impliqués depuis mars dernier. « Je les ai reçus sur mon exploitation, pour les entraîner au tri et à la note d’état corporel, car certains jeunes n’avaient jamais travaillé avec des ovins. Je leur ai montré ce qu’est un atelier bergerie » explique Raphaël Bottemer, éleveur à Hindisheim. « C’est bien de voir que des jeune s’intéressent à la production ovine. Mais pour s’installer, ce n’est pas facile ici, à cause du foncier » regrette pour sa part Stéphane Huchot, de Prouschdorf.

Confiance en l’animal

Les jeunes se sont pris au jeu, car seul un d’entre eux à des moutons à la maison. « Au niveau local, c’est une réussite, note Jean-Pierre Saulet-Moes, le technicien de la chambre d’agriculture. Cette mise en situation réelle les intéresse davantage que de la théorie. Les filles, par exemple, réticentes au départ, ont rapidement été en confiance avec l’animal ».

Dix-sept jeunes se sont donc affrontés au quizz, à l’évaluation de la note d’état corporel, au tri des brebis équipés de boucles électroniques, au parage des onglons et à l’épreuve de quad.

Le trio de tête est constitué de Damien Bronn, Florian Sturtzer et Stéphane Scharrenberger. Damien et Florian, tous deux originaires du Bas-Rhin, issus du milieu agricole et passionnés d’élevage, participeront avec tous les autres finalistes des vingt régions participantes à la finale nationale qui aura lieu samedi 25 février au Salon International de l’Agriculture à Paris. Tous deux ont surtout apprécié « le contact avec l’animal » et ont redouté « l’épreuve du parage qui nécessite de la force ».

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Comptez-vous produire plus ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui