Pâtre 24 novembre 2018 à 10h00 | Par B. Morel
Votre recherche : elevage (0 fois)

Idées de cadeaux de Noël spécial Pâtre

Plaisir d'offrir et joie de recevoir. Pour les fêtes de fin d'année, Pâtre vous propose une sélection de livres et d'accessoires autour de l'univers du mouton, pour petits et grands.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pâtre

Les livres sur l'élevage, la viande et le fromage, les questions de société ou tout simplement remplis de belles photos :

Le manuel du garçon boucher remet de la science aux fourneaux en expliquant comment couper, cuire (attention à la taille des plats !), saler (quelques heures avant !), poivrer, beurrer ou huiler sa viande. En  vulgarisateur, Arthur Le Caisne décortique la chimie de la viande et nous dit, par exemple, à quoi sert l’arrosage en cours de cuisson. Après une explication sur le boeuf, le veau, le cochon, la volaille et le gibier, il nous livre ses agneaux préférés ainsi que les morceaux à redécouvrir (canon, côte première, épaule, épigramme, selle). Illustré de fines aquarelles, l’ouvrage nous propose aussi d’oser la maturation, les marinades à la seringue ou la cuisson à basse température dans l’une des 50 pages de recettes.

239 p. - 19,90 - Éditions Marabout


On achève bien les éleveurs résume une série d’entretiens avec des paysans et des chercheurs engagés dans la résistance à l’industrialisation de l’élevage. Éleveurs ou polyculteurs ovins expliquent comment ils ressentent la mise sous contrôle des élevages à travers le puçage des animaux ou la sélection génétique. De belles illustrations mettent en valeur les éleveurs qui font le choix de l’autonomie, de la taille humaine ou du bio non-industriel et qui défendent l’engagement des consommateurs, l’élevage, le lien à l’animal et la préservation des paysages.

144 p. - 24 - www.lechappee.org


Végano-sceptique est écrit par un éleveur de brebis bio du Morbihan. Partageant la même préoccupation que les végans au sujet de la maltraitance animale et de la pollution, Pierre-Étienne Rault remet en perspective les arguments des anti-viande. Défenseur d’une agriculture de territoire qui emploie des ressources locales pour nourrir des locaux, le paysan de 34 ans rappelle l’équilibre de la polyculture-élevage qui entretient la biodiversité, fertilise les sols et façonne les paysages. S’interrogeant sur la moralité de manger des animaux, cet essai appelle plutôt à retrouver une part d’humanité en accompagnant les animaux de leur naissance à leur mort en s’éloignant de la dictature de l’émotion.

160 pages - 13,80 - Éditions du Dauphin


Des nuages plein la tête est le premier roman de Brice Delsouiller qui garde des vaches en estive dans les Pyrénées depuis 18 ans. Ce pâtre exalté raconte avec passion son parcours d’aventures et sa vie de solitude et de liberté. Marcheur, et même coureur de haut niveau, Brice Delsoulier est devenu paysan et pâtre pour « écrire son destin à l’écart du troupeau avec des nuages plein la tête ». Arte lui avait consacré un documentaire Brice, un vacher à l’assaut des Pyrénées. Dans son récit, il ne cache pas les difficultés de la vie en montagne mais il décrit aussi les joies saines des émotions de la nature et de la vie à hauteur d’homme.

253 pages - 17,95 euros – Éditions Michel Lafon


Où pâturer ? est un bel ouvrage à la fois riche d’écrits savants et de belles photos de bergers et de moutons. Issu des travaux du colloque international sur la transhumance de Valence, ce livre au format revue contient une vingtaine d’articles fruits d’enquêtes de terrain menées par des pastoralistes, géographes, historiens, ethnologues, écologue, cinéaste, vétérinaire… On y découvre ainsi comment les moutons cévenols entretiennent les paysages, comment les bergers espagnols restent connectés (« je préfère partir sans nourriture que sans portable »), comment les Italiens ou les Pyrénéens confient leur troupeau à des Roumains, comment le métier de berger n’est plus réservé qu’aux hommes ou comment les éleveurs kirghiz s’adaptent aux lois de protection des sols. Ce voyage dans les cultures pastorales méditerranéennes et plus lointaines montre autant les traditions millénaires du pastoralisme que les adaptations permanentes des éleveurs et des bergers.

176 pages - 25 euros - www.cardere.fr


La transhumance – Actualité d’une pratique millénaire – est un petit livret fort bien fait qui décrit simplement l’histoire et les pratiques de la migration des moutons entre la Méditerranée et les Alpes. Cinq gros articles illustrés de cartes et de photos décrivent la vie du troupeau et du berger, le nomadisme et les relations avec la nature et le territoire. L’auteur, Jean-Claude Duclos, se sert de son parcours au Parc naturel de Camargue, au Musée dauphinois et à la Maison de la Transhumance pour décrire en détail cette tradition millénaire qui perdure.

52 pages - 8,50 - Éditions du Dauphiné


Paysans de nature décrit une trentaine de fermes attachées à réconcilier l’agriculture et la vie sauvage. Les auteurs, Perrine Dulac et Frédéric Signoret, salariée et adhérent à la Ligue de protection des oiseaux, montrent des expériences réussies de préservation de la nature sauvage dans des fermes françaises, du Centre-Ouest surtout mais aussi dans des élevages ovins du Haut-Rhin, des Pyrénées-Atlantiques, de la Drôme, de l’Aude ou du Doubs. Pas vraiment de recette toute faite dans ce bel ouvrage mais plutôt la passion et le plaisir d’observer la nature. Il est enrichi de plus de 300 photographies d’oiseaux, de paysages et d’agriculteurs avec des jumelles.

192 pages – 29,90 - Éditions Delachaux et Niestlé


Fromages et laitages naturels faits maison livre 46 recettes de fromages, yaourts, petits suisses et même beurre à partir de lait, de sel, de présure, de ferment et rien d’autre. La journaliste culinaire Marie-Claire Frédéric est en effet attachée à la naturalité des produits. Ses recettes, précises et bien expliquées, sont sublimées par les photos de Guillaume Stutin.

112 pages - 13,50 - Éditions Gallimard, collection Alternatives

- © Pâtre

Des livres pour tous petits, pour moins petits, pour faire rêver ou réfléchir, toujours avec la poésie et la tendresse qu'inspirent les nos belles créatures frisées :

Robêêrt est un mouton pas comme les autres. À lire ses mêêmoires, on découvre comment, grâce à sa soif d’apprendre et son sens de l’observation, il devient élève du chien de berger puis compagnon d’un cheval de course en Angleterre. Ce roman d’apprentissage pour 9-12 ans mêêle humour british, aventure, amour et moutons.

256 pages - 13,90 - Jean-Luc Fromental - Éditions Hélium


Foot-Mouton raconte comment un troupeau de moutons décide de débuter une partie de football. Mais rapidement les choses se compliquent pour les deux équipes de 35 joueurs. Le ballon puis un mouton, se coincent dans un arbre, ensuite c’est le loup qui apparaît, puis la nuit… Les dessins rigolos de Guridi et le texte de Pablo Albo se complètent pour tresser une histoire loufoque qui amusera les enfants à partir de quatre ans.

44 pages – 13,10 - Didier Jeunesse


Panique chez les moutons ! rappelle les quatre rôles du mouton : manger, se promener, dormir et sauter la haie pour aider à s’endormir. Mais quand le mouton numéro 4 ne veut pas sauter, c’est le troupeau qui panique et le petit Simon qui ne peut pas dormir… Cette histoire de Margarita Del Mazo, illustrée par Guridi, aidera les petits, dès trois ans, à trouver le sommeil avec le sourire.

40 pages - 11 - p’titGlénat

Un mouton au pays des cochons est une belle réflexion sur le racisme, contée par Alice Brière-Haquet et Pénélope Paicheler. Pas facile d’être un mouton au pays des cochons car les moutons et les cochons ne s’aiment pas ! Et tous les cochons qui gravitent autour de ce mouton lui font bien sentir qu’il n’est pas le bienvenu. Pourtant, un cochon et un mouton vont découvrir leurs points communs et devenir de vrais copains.

32 pages - 13,90 - Éditions Amaterra


Léonard, le mouton qui ne voulait pas être tricoté raconte l’histoire d’un petit mouton qui rêve de voler et parcourir le monde alors que tous ses amis passent leurs journées à brouter. La solution lui apparaît lorsqu’il découvre un nuage de montgolfières voler au-dessus du pré. C’est décidé, il va s’entraîner pour pouvoir monter dans l’un de ces gros ballons volants et partir explorer le monde ! Ce livre, édité au Québec, donnera courage et persévérance aux rêveurs à partir de cinq ans. Sorti le 5 septembre au Canada, le livre de Mélanie Fortin et Philippe Béha sera disponible le 25 octobre en France.

32 pages – 10,50 euros - Éditions 400 coups


Lou, la brebis raconte la tendre histoire de la petite Lou, désespérée de son prénom qui fait fuir ses camarades de troupeau. Jusqu’au jour où elle rencontre Ange, lui aussi honteux de son prénom difficile à porter quand on est un loup. Tous deux vont retrouver confiance en eux et devenir fi ers de qui ils sont. Cette histoire, qui tient dans un petit livre au prix doux et à la couverture souple, a été imaginée par Karin Serres et joliment illustrée par Hervé Le Goff.

32 pages – 5,25 - Éditions Flammarion, collection Père Castor

- © Pâtre

Pour ceux qui aiment moins lire, les plus manuels ou joueurs, Pâtre ne vous oublie pas :

L’atelier Le Sac du berger travaille le cuir depuis plus de 30 ans dans un hameau reculé de l’Aveyron. En bordure du Larzac, une dizaine de salariés fabriquent sandales, vestes, maroquinerie mais surtout une trentaine de sacs différents, plus ou moins inspirés des besaces que les bergers utilisaient lors de leurs gardes. Ce sac fourre-tout, à porter en bandoulière, pouvait contenir la nourriture, les onguents, le couteau, les outils… Sa réplique actuelle, avec une dizaine de poches, reste large et spacieuse. Teinté en fauve, noir ou rouge, le cuir de vachette pleine fleur résiste à l’usure et se patine au fil des années. Produits artisanaux de qualité, les sacs sont vendus de 160 à près de 700 euros. Le sac du berger n°3 (photo) coûte 570 euros.

 

En transhumance vers le Bonheur, réalisé par Marc Khanne, est un film documentaire de 60 minutes qui suit pendant cinq jours la transhumance des bergers cévenols vers la vallée du Bonheur. Accompagnés par des marcheurs de tous âges et de tous horizons, ils perpétuent cette tradition ancestrale. Au rythme des sonnailles, les transhumants témoignent de leur attachement à ces quelques jours « coupés du monde, sans aucune nouvelle de l’extérieur ». Les différents regards, souvent bienveillants, donnent une image colorée et humaine de la transhumance.
Le DVD à 22 euros comporte le film et quatre courts-métrages en bonus. Commande sur bit.ly/transhumance_bonheur

 

Sheep dip est un whisky écossais élaboré à partir de seize whiskies de malt âgés de 8 à 21 ans. Son nom fait référence à la balnéation de vermifuge des moutons. À une époque, les fermiers écossais distillaient eux-mêmes leur whisky. Afin d’éviter de payer les taxes aux Anglais, ils le transvasaient dans des fûts étiquetés Sheep dip, histoire que les douaniers n’aillent pas mettre leur nez dedans…
À consommer avec modération. 
38 euros les 70 cl à la Maison du whisky ; www.whisky.fr


Dans « Farmy’up, la ferme en folie ! » il faut allier rapidité et déduction pour découvrir la diversité des activités de la ferme. Dans le poulailler, la bergerie ou le potager, les enfants à partir de 5 ans se familiarisent avec la vie à la ferme et la provenance des produits qu’ils utilisent au quotidien. Ils apprennent à associer les animaux avec ce qu’ils mangent et ce qu’ils permettent de produire : qui habite dans la bergerie, comment se nourrissent les moutons et d’où provient la laine ? Ce jeu, fabriqué en France et éco-conçu, se joue de deux à quatre. 
25 - Bioviva


Ce tablier brebis rappelle que le fromage de brebis du Pays basque s’apprécie pleinement avec de la confiture de cerise noire. Ce tablier de chef sera bien utile pour préparer de bons petits plats sans salir ses vêtements. Comme le reste du linge basque, ce tablier est fabriqué en coton résistant. Le torchon reprenant le même motif est vendu 14 €.
35 sur www.jean-vier.com


Shaun le Mouton revient jouer les trouble-fêtes dans ce septième volume des aventures du petit mouton malicieux. Entre le fermier anglais, le chien de troupeau et le reste du troupeau, pas toujours très finaud, le petit mouton en pâte à modeler arrive toujours à se sortir d’aventures improbables qui séduisent les petits comme les grands. Les vingt épisodes de sept minutes restent des petits chefs-d’œuvre d’animation réalisés par les studios Aardman, créateurs de Wallace et Gromit ou de Chicken Run. 
140 minutes – 9,90 - Studio Canal


Spreadshirt.fr propose d’imprimer des vêtements (tee-shirts, sweats, pantalons, sous-vêtements…) et accessoires (casquettes, tabliers, parapluies, peluches, coques, mugs…) selon ses propres modèles. Il vend aussi les créations d’autres dessinateurs comme ce tee-shirt « Frisé comme un mouton, doux comme un agneau, je donne ma vie pour les brebis ». Personnalisable et de différentes teintes, ce tee-shirt en coton est vendu à partir 20,50 euros auxquels s’ajoutent environ 5 euros de frais de port.

 

Moutown est un jeu de société familial imaginé lors du Festival international des jeux de Parthenay dans les Deux-Sèvres. Conçu par un petit éditeur de Corrèze en lien avec le parc Mouton village à Vasles (79), ce jeu de combinaisons, de rapidité et d’observation demande de coopérer puisque chaque joueur partage une bergerie avec ses voisins de gauche et de droite. Il faut piocher dans le troupeau pour remplir ses bergeries en fonction des objectifs assignés. Mais gare aux loups cachés parmi les moutons… Heureusement, la présence des chiens pourra équilibrer les rapports de force. Ce jeu a bénéficié d’un financement participatif l’an dernier ainsi que du soutien du Pays de Gâtine. Conçu pour deux à cinq joueurs de 7 à 99 ans, Moutown se joue en trois manches de 5 à 10 minutes chacune. Chaque boîte contient une entrée au parc Mouton village.
25 euros sur www.robinredgames.com, à Mouton village ou dans les boutiques spécialisées.


La filature des Landes commercialise des kits récréatifs pour apprendre à filer la laine et à tricoter chez soi. Le kit « laine » comporte de la toison pure, une pelote de laine, du ruban de laine, des lacets de cuir et du fil fantaisie. Le kit « métier à tisser » comporte donc un petit métier à tisser portatif, une pelote et un ruban de laine. La filature propose également des stages d’initiation aux métiers de la laine et fabrique des métiers à tisser sur mesure.
Kit laine à 14 euros, kit métier à tisser à 32 euros, www.catusse-filature.fr - Tél. 05 65 44 61 13


« Je m’amuse » propose un grand choix de vêtements et de peluches pour enfant. Tout est confectionné à la main, les produits sont en laine mérinos française. Nadine Galve, la créatrice de cette marque ariégeoise, veille à ce que sa matière première soit issue d’élevages respectant le bien-être animal. Selon le type de laine et la taille de la peluche, les prix s’échelonnent de 23 à 38 euros.
facebook.com/jemamuse09/- Tél. 06 27 59 76 57

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Comptez-vous produire plus ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui