Pâtre 09 mars 2011 à 15h12 | Par L.G

FCO - Pourquoi il faut vacciner

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il est plus que jamais nécessaire de vacciner les troupeaux contre la FCO. L’année 2010 s’est terminée sur la déclaration d’un seul foyer de BTV 1 dans les Alpes Maritimes, mais des animaux faiblement virémiques ont été dépistés ce qui suggère une circulation virale à bas bruit. Au niveau européen, ce sont environ 120 foyers qui ont été recensés en 2010.  Par ailleurs la période d’inactivité vectorielle a été très courte cet hiver (trois semaines seulement). Les risques sont réels, il reste primordial de vacciner. Malgré un début chaotique, il n’est pas trop tard pour réussir la campagne de vaccination, mais il faut agir rapidement.
Les remontées de tarifs du terrain montrent que toutes sortes de prix sont pratiquées selon les vaccins (les spécifiques ovins sont moins chers) mais aussi les vétérinaires. Le vaccin bivalent du laboratoire espagnol Calier, annoncé à 1€ n’a à l’heure actuelle pas encore trouvé de distributeur en France, mais il existe un vaccin distribué par certains praticiens au prix xi-dessous, qui peut permettre de commencer dès aujourd'hui la vaccination.

Laboratoire

Type de vaccin

Délai pour l’immunité

Durée de l’immunité

Coûts éleveur remontés du terrain (en euros)

Merial

Bivalent 1-8, Bovins – Ovins

21 jours

12 mois

3,4 à 4,1 la dose de 1-8

Pfizer

Monovalents 1 et 8, spécifiques ovins

21 jours

12 mois

1,20 la dose de 1 ; 1,20 la dose de 8

Calier

Bivalent 1-8 spécifiques ovins

56 jours

9 mois

Pas de distributeur en France pour le moment

Remarque : Pour l'instant, pas de remontées particulières de tarifs pour les vaccins des laboratoires Intervet (sérotype 8), Virbac et Boerhinger (sérotype 1).

 

Pratique de la vaccination:

Les éleveurs peuvent vacciner, mais la seule la vaccination réalisée par le vétérinaire donnera droit à une certification. Pour cela il est important de travailler avec son vétérinaire. Certains vétérinaires ont accepté de vacciner au tarif horaire, pour 80 €/heure.

 

Échanges :

Au niveau national, les animaux non issus de foyers FCO peuvent circuler librement. Pour les animaux issus d’éventuels foyers, ils devront être vaccinés s’ils ont plus de 90 jours, ou être issus de troupeaux vaccinés pour les animaux de – de 90 jours.

Au niveau européen, il existe des protocoles d’échanges bilatéraux avec l’Espagne, l’Italie et la Belgique. En ce qui concerne les échanges de reproducteurs à l’international, à l’heure actuelle, c’est le cheptel entier qui doit être vacciné.

Rappel des actions engagées par la FNO par rapport au problème du tarif du vaccin

La FNO est convaincue de l’importance de vacciner et a eu à cœur, vu les enjeux, d’apporter une solution au problème du tarif. Dés le mois de décembre, le président a interpelé a plusieurs reprises la DGAL pour l’alerter sur le coût exorbitant du vaccin qui ne permettrait pas aux éleveurs ovins de vacciner et laissait présager d’un échec de la campagne de vaccination.

Une lettre a été envoyée au ministre, pour demander la mise en place d’un plan de vaccination adapté à l’élevage ovin, et que le vaccin soit ajouté à la liste positive du PSE, avec l’appui de Coop de France pour qu’il puisse être distribué par les coopératives.

Suite à cette lettre, une réunion a été organisée par le ministère, avec les représentants du monde agricole, des laboratoires, et des vétérinaires. Cette réunion a permis de connaître l’existence du vaccin Calier, à un coût de 0,75 € sortie laboratoire, qui devait être distribué par un laboratoire français. Cette réunion a aussi permis d’échanger avec les laboratoires Pfizer qui informent de leurs vaccins monovalents à 0,6€ la valence

La FNO a ensuite travaillé à faire pression sur le laboratoire qui devait commercialiser le vaccin espagnol pour qu’il lance rapidement des commandes afin de voire arriver au plus vite ce vaccin. Finalement, il apparait que ce laboratoire ne distribuera pas le vaccin. La FNO continue à travailler activement avec la FNGDS avec le ministère pour trouver un distributeur pour ce vaccin.

En attendant, la FNO encvourage la remontée d’informations de tarifs via le réseau pour que les éleveurs puissent faire jouer la concurrence entre les vétérinaires, et encourage dores et déjà à commencer la vaccination avec les vaccins disponibles à prix abordables.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Voulez-vous installer des panneaux solaires ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui