Pâtre 11 juin 2004 à 10h57 | Par Julien Diependaele

Espace rural - Inquiétante régression des prairies en France

Pas moins de 4 millions d´hectares d´herbe ont disparu en trente ans. Une prise de conscience de sa valeur agri-environnementale devient nécessaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Plus insidieuse que l´apparition de friches, la régression des prairies est devenue réalité. Le savent les éleveurs bretons qui ont retourné haies et bocages pour céder à l´attirance du maïs ou les éleveurs ovins de Poitou-Charentes qui se trouvent cernés par des céréaliers encouragés par les primes PAC. Mais plus grave encore, le phénomène devient communautaire et les surfaces en prairies ont régressé de 12 % dans l´Union européenne.
©J. Diependaele


Maintien en montagne
Sur l´Hexagone, la prairie concerne 34 % des surfaces. La prime à l´herbe lancée en 1993 pour le maintien des élevages extensifs a rencontré un réel succès mais cela est resté surtout perceptible en montagne. Ainsi, en Auvergne, on compte 80 % de bénéficiaires de cette prime, 55 % dans les Alpes du Nord contre 17 % seulement en Champagne-Ardenne et 3 % en Bretagne. En tout, 5 millions d´hectares ont été contractualisés. La raison : le maïs paie plus que l´herbe en terme de primes et la PHAE demeure mal adaptée à l´élevage français. Pour l´AFPF (Association française pour la production fourragère) la prairie demeure mal identifiée. Pourtant, à terme, c´est elle qui à travers les mesures agri-environnementales doit servir à protéger la ressource en eau. Il lui revient de filtrer les pollutions diverses, d´être une zone d´expansion des crues, de réguler les écoulements. La prairie doit aussi maintenir la biodiversité mais celle-ci ne bénéficie pas d´indicateurs mesurables.

C´est pourtant à travers les mesures agro-environnementales de la future PAC que seront financés les éleveurs français. Il devient donc urgent de fixer des critères permettant de connaître en quoi une prairie est redevable d´aides au maintien, à l´amélioration ou - pourquoi pas - au retournement pour le resemis.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Voulez-vous installer des panneaux solaires ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui