Pâtre 26 novembre 2004 à 15h14 | Par

Elevage ovin - La race Préalpes du Sud, performante et bien ancrée dans son terroir

Cette race aurait été forgée par l´unité du sol et du climat que l´on trouve dans la région à cheval sur les départements de la Drôme, des Hautes-Alpes, des Alpes-de-Haute-Provence.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´histoire raconte que la race Préalpes du Sud descendrait de brebis rattachées à la race de Syrie. C´est indéniablement une proche cousine des races Lacaune et Blanche du Massif central, constituant le « rameau blanc », même si la sélection et l´implantation géographique respective de ces trois races tend à les dissocier.
Après avoir été gérée par des syndicats locaux qui, selon les lieux l´appelaient « Sahune », « Savournon », « Quint », le Flock Book de la race se créa en 1948 et la baptisa « Préalpes du Sud ».
Dans les années 80, la souche « Commune des Alpes », souche plus lainée pratiquant l´estive, fut intégrée dans le giron de la race.
Aptitudes générales
La Préalpes fait partie des races rustiques ; elle possède une bonne capacité à résister à la chaleur, et à valoriser des ressources fourragères grossières (parcours, garrigues). Sa rusticité lui permet également de très bien se comporter en estive pour les troupeaux qui transhument.
Cette brebis a une bonne aptitude au désaisonnement, caractéristique recherchée pour une production à contre-saison notamment pour les signes officiels de qualité.
Elle dispose aussi d´un bon potentiel boucher et d´un bon potentiel de croissance, lui permettant d´être le plus souvent utilisée en race pure pour une production d´agneaux de boucherie.
C´est une brebis très souple d´utilisation, qui s´adapte très bien à des conduites extensives sans aucune complémentation, mais également à des conduites plus intensives avec trois agnelages en deux ans.
Les mères et les agneaux peuvent transhumer. ©Upra

Extension géographique
Son aire géographique se trouve principalement sur les départements des Alpes de Haute Provence, Hautes Alpes, Alpes Maritimes, Drôme, Ardèche. On la trouve aussi sur le Vaucluse, le Gard et l´Hérault.
C´est une race importante de par sa population : 255 000 brebis Préalpes ont été dénombrées au dernier RGA.
Cette race sait exploiter des ressources fourragères faibles ou abondantes. ©Upra

Systèmes d´exploitation et conduite
Le plus souvent, la Préalpes est exploitée dans des systèmes spécialisés ovins, ou dans des systèmes où la production ovine est dominante, avec un complément de vente de foin et de céréales.
La taille des troupeaux est plus importante sur la région Paca que sur la région Rhône Alpes, et se situe autour de 350 brebis.
A l´origine, le troupeau Préalpes était sédentaire, hormis pour le rameau Commun, mais la transhumance se développe pour les troupeaux implantés en Paca.
De par l´hétérogénéité des milieux (garrigues au sud, plaines de la Durance, plateaux, haute montagne), la conduite de la race Préalpes et les systèmes d´exploitation sont très divers. On peut toutefois identifier trois grands systèmes :
 L´élevage semi-intensif est surtout pratiqué dans les zones à bonne production fourragère. Le troupeau est sédentaire avec une partie d´hivernage en bergerie plus ou moins longue. Il est conduit soit en deux périodes d´agnelage (février-mars et aout-septembre), soit en trois agnelages en deux ans.
 L´élevage extensif se trouve dans les zones de grands parcours secs (garrigues, plateaux). Les ressources fourragères sont uniquement pastorales, il n´y a pas de cultures pour le troupeau (prairies, céréales). La conduite du troupeau est liée à une pratique pastorale importante et est le plus souvent calquée sur la pousse de l´herbe. La période d´agnelage se situe logiquement au printemps, afin de profiter au mieux de ces ressources fourragères.
 L´élevage de haute montagne : après cinq à six mois d´hivernage en bergerie, les brebis montent en alpage à mi-juin et y passent tout l´été. Les agneaux nés principalement en mars partent avec les mères. A la descente de montagne, ces tardons seront vendus sur les foires locales.
Les agneaux peuvent être produits en race pure. ©Upra

Son look
La Préalpes est une brebis de format moyen, à la peau et à la toison blanches. Les cornes et les pendeloques sont exclues. La couverture de laine est moyenne à faible, s´arrêtant le plus souvent à mi flanc.
On distingue cependant la souche « Commune des Alpes », qui présente un développement squelettique supérieur et une couverture de laine plus importante.
La tête est fine et allongée, le chanfrein un peu busqué, le front est plutôt large.
La brebis pèse entre 50 et 75 kilos, les béliers entre 75 et 100 kilos.
Sélection et performances génétiques
L´Upra Préalpes du Sud regroupe une cinquantaine d´élevages, ce qui représente un effectif de 15 600 brebis contrôlées.
Le schéma génétique porte sur l´amélioration de la valeur laitière et les qualités bouchères (conformation, gras).
Pour cela, l´Upra réalise 1500 inséminations artificielles d´accouplements raisonnés sur les meilleures mères des troupeaux, et 1500 inséminations artificielles de testage qualités d´élevage.
300 à 400 agneaux issus de ces accouplements raisonnés sont mesurés en station de Contrôle individuel sur leurs performances bouchères.
Les 12 à 15 meilleurs béliers issus de la station sont mis en testage sur descendance. Ces béliers seront évalués à la fois sur leurs qualités d´élevage (prolificité et valeur laitière) par le testage en ferme, et sur leurs qualités bouchères par la station de Fédatest.
Les performances moyennes enregistrées en 2003 sont :
 Prolificité : 1,43
 GMQ : 10-30 jours : 256 grammes pour les males simples.
Le programme national de lutte génétique contre la tremblante a été mis en place dès 2002. Partant d´une situation favorable (fréquences alléliques de 0,44 pour l´allèle ARR, de 0,01 pour l´allèle VRQ), 100 % des béliers d´élevages en sélection sont aujourd´hui résistants ; 80 % des béliers entrés en station de Contrôle individuel sont doublement résistants (homozygotes ARR/ARR).

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous satisfait de votre coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui