Pâtre 22 novembre 2007 à 17h53 | Par Denis Gautier et Fabienne Roudaut Institut de l'Elevage et collaborateurs

Dossier - Valoriser les surfaces embroussaillées

Dans les régions pastorales du Sud de la France en particulier, les surfaces embroussaillées constituent un atout pour l'élevage . Considérés comme envahissants, les arbustes sont une ressource interessante et favorisent un repas équilibré pour les brebis. Ce dossier fait le point sur les règles de gestionpastorales pour préserver la ressource alimentaire et préserver l'embroussaillement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Valoriser les surfaces embroussaillées
Valoriser les surfaces embroussaillées - © CARMAJANE
Dans sud de la France, les surfaces pastorales, ou parcours, sont souvent embroussaillées. Elles peuvent être définies comme des milieux à couvert végétal « naturel » et sont caractérisées par la présence plus ou moins importante d'espèces ligneuses : arbres, arbustes ou encore arbrisseaux. Leur valorisation par l'élevage est réalisée par le seul pâturage, sans fauche, ni intervention culturale. Le niveau d'embroussaillement ainsi que les espèces présentes, mais aussi le relief et le couvert herbacé influent sur la circulation des animaux et leur consommation.
De la friche anciennement cultivée, où se sont développés églantiers et prunelliers, à la lande préalpine ou caussenarde où les genêts et les buis étaient autrefois régulièrement coupés pour la litière, les animaux utilisent aujourd'hui des milieux pastoraux très divers. Ces parcours embroussaillés ne sont pas des formations végétales stabilisées, mais des stades dynamiques en cours de fermeture ou de reforestation spontanée. La vitesse de cette colonisation dépend de la profondeur de sol, de l'exposition et de la présence de semenciers. Si elle est rapide sur les anciennes terrasses ou les vieux prés, elle est beaucoup plus lente sur des versants en adret à sol superficiel. Dans tous les cas, la fermeture des milieux débute par une première phase d'implantation d'arbustes pionniers. Quant aux garrigues et maquis, ils sont souvent remaniés de façon cyclique par des incendies. Le pâturage s'inscrit dans ces évolutions en freinant ou maîtrisant l'embroussaillement.

Retrouvez dans la revue les différents chapitres de ce dossier :

- Les parcours embroussaillés, des surfaces à pâturer à part entière

- Maitrise de l'embroussaillement : des règles à adapter à chaque exploitation

- Intervenir sur les arbustes : débroussailler pas n'importe comment

- Carmejane, INRA : des acquis et des travaux en cours

- Elevage Malzac en Aveyron : un troupeau ovin viande plein air

- Elevage Goletto (Alpes de Haute Provence) : une assurance tous risques face aux aléas climatiques

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui