Pâtre 24 mai 2010 à 20h32 | Par L.Geffroy

Deux millions de visiteurs pour "Nature Capitale" sur les Champs Elysées

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les bovins sur les Champs (Nature Capitale - Une création de Gad Weil) Le colza (Nature Capitale - Une création de Gad Weil) Transhumance des brebis (Nature Capitale - Une création de Gad Weil) Les porcelets (Nature Capitale - Une création de Gad Weil) Vue sur l'arc de triomphe (Nature Capitale - Une création de Gad Weil)

« Nature Capitale », la manifestation des Jeunes Agriculteurs qui s’est déroulée sur les Champs Elysées les dimanche et lundi de Pentecôte a attiré 2 millions de personnes. Si les productions végétales étaient les plus représentées, vaches, moutons, chèvres et cochons étaient aussi présents.

Trois questions à Nicolas Mousnier, éleveur ovin et administrateur des JA.

 

Quel est le but de cette manifestation ?

A travers cette opération qui a mobilisé 800 bénévoles, on a souhaité communiquer sur trois thèmes : nous, agriculteurs, sommes d’abord producteurs de denrées alimentaires aussi diversifiées que possible. Nous oeuvrons sur un ensemble de territoires, dans un tissu rural dont nous sommes le ciment et on participe au maintien de la biodiversité avec un souci de respect de l’environnement.

Depuis combien de temps préparez-vous cet événement ?

Le travail a commencé il y a six mois, sur huit sites pour les végétaux, dont le Var, l’Indre et Loire, le Loir et Cher et Saclay en région parisienne. On a voulu représenter toutes les productions, même les fruits exotiques. Le plateau animal est aussi représentatif de la biodiversité avec les vaches charolaises, limousines et deux races rustiques. Les moutons viennent de la Bergerie Nationale de Rambouillet.

Arrivez-vous à faire passer votre message auprès des Parisiens ?

Oui, on arrive à parler avec les gens. Par exemple, l’image du mouton est excellente, notamment avec la transhumance. Nous avons des atouts dans nos mains, il faut le rappeler aux pouvoirs publics pour qu’ils tiennent compte de notre travail.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Comptez-vous produire plus ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui