Pâtre 06 février 2018 à 09h00 | Par B. Morel

Bergère, contre vents et marées

Dans la Manche, entre terre et mer, Stéphanie Maubé, éleveuse d’agneaux des prés salés, prend à cœur de communiquer largement sur son activité et sur le monde agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © C. Hubert

Elle travaillait dans l’audiovisuel et le graphisme. Elle était parisienne pure souche. Il y a sept ans, Stéphanie Maubé, 37 ans aujourd’hui, décide de quitter la capitale et vient s’installer dans le Cotentin, pour élever des brebis dans le havre de Saint-Germain-sur-Ay. Si la création de son exploitation n’a pas été facile, la bergère, malmenée par l’administration littorale, contraignante et souvent incohérente, et par certains voisins éleveurs peu accueillants, n’a pas pour autant baissé les bras. Aujourd’hui, très impliquée dans la vie locale, avec une diversification de sa production et un militantisme dynamique en faveur de la race Avranchine, Stéphanie n’a aucun regret et apprécie chaque jour sa liberté, son contact privilégié avec la nature et le paysage particulier des prés salés. Sa combativité et son enthousiasme se retrouvent dans la communication enjouée qu’elle mène sur plusieurs fronts. Les réseaux sociaux n’ont plus de secrets pour elle. La radio locale Sea FM l’a invitée en studio et France 3 Normandie a diffusé un reportage sur les arnaques subies lors de l’installation de nouveaux éleveurs dans lequel Stéphanie apparaît. « Je suis encore à cheval entre le monde agricole et le monde citadin, cela me permet d’avoir toujours du recul sur l’agriculture », explique-t-elle.

La suite dans Pâtre n° 651 de février 2018...

Voir aussi le blog Une bergère contre vents et marées

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Faites-vous visiter votre élevage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui