Pâtre 21 août 2006 à 15h37 | Par Damien Hardy

Australie - Des solutions alternatives au mulesing pour lutter contre les myiases

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La pratique du mulesing consiste à couper la peau et la laine du mouton autour de son anus afin d´éviter les attaques des mouches Lucilia Cuprina qui pondent leurs oeufs dans cette partie tendre et chaude de la bête. Les larves, en se développant, dévorent la chair et créent des blessures douloureuses et souvent mortelles. Le mulesing a été inventé par un éleveur australien, J. H. Mules, dans les années 1930. En voyant la bonne résistance de son troupeau face aux attaques de mouches, il popularise la pratique en devenant lui-même entrepreneur de mulesing. Le mulesing est effectué de préférence sur les agneaux de moins d´un an au moment où les mouches sont les moins actives. Lors de l´opération, les moutons sont attachés et retournés et la peau est coupée en V, sans anesthésie, sur une quinzaine de centimètres.
Les larves de Lucilia cuprina dévorent la chair des moutons. ©D. R.

Face au boycott de sa laine, la filière australienne tente de trouver des solutions alternatives pour lutter contre les myiases. Ainsi, l´association australienne de l´industrie lainière (AWI) financée par les éleveurs a investi plus de quatre millions d´euros dans des programmes de recherches de solutions de rechange au mulesing. La recherche la plus prometteuse porte sur l´injection avec des micro-seringues de protéines qui détruisent le collagène de la peau, font tomber la laine, empêchent sa repousse et tendent la peau du mouton.
Cette chirurgie esthétique pour ovins est en cours de développement pour 2007. Des recherches portent aussi sur l´étude de nouveaux insecticides ou sur le génome de la mouche.
La sélection de moutons sans plis est aussi à l´ordre du jour. Mais la difficulté sera alors de trouver le juste équilibre entre l´absence de plis de la peau à l´arrière et la production de laine. De plus, ce travail de sélection et croisements sera certainement très long avant d´aboutir.
De même, devant la taille du cheptel australien, l´utilisation intensive d´insecticides ne semble pas adaptée pour des raisons écologiques alors que son efficacité n´est pas prouvée.
Pratique du mulesing par découpe de la peau sur l´arrière-train. ©D. R.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Vos grandes cultures s’allient-elles bien avec l’élevage ovin ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui