Pâtre 22 mai 2019 à 10h00 | Par B. Morel

284 litres en 167 jours au contrôle laitier

En 2018, 329 000 brebis étaient au contrôle laitier officiel, soit 2,2 % de plus que l’année précédente.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nombre d'exploitations suivies par le contrôle laitier est en hausse de 1,2 % en 2018.
Le nombre d'exploitations suivies par le contrôle laitier est en hausse de 1,2 % en 2018. - © B. Morel

Cela s’inscrit dans la dynamique actuelle d’augmentation du nombre de brebis laitières, puisque le cheptel national a grossi de 22 000 têtes ces trois dernières années. Le nombre de brebis avec calcul de lactation est également en hausse avec 280 000 têtes pour 2018. Le nombre d’exploitations ayant fourni des résultats de lactation est aussi en légère hausse (+ 1,2 %), elles sont 768 en 2018. La production laitière en Lacaune est en hausse de 12 litres (à 330 litres) alors que les brebis corses restent stables (à 160 litres) et que les races pyrénéennes affichent un recul allant de 3,4 à 7 litres de moins par lactation (171 litres pour les Manech tête noire, 209 pour les Basco-béarnaise et 239 pour les Manech tête rousse).

L’Aveyron, premier en brebis, les Pyrénées-Atlantiques, premier en élevage

La moyenne de la production laitière nationale, tout système et toutes races confondues, est de 284 litres produits sur 167 jours. 1 244 exploitations avec543 000 brebis présentes à la mise bas sont suivies par le contrôle laitier simplifié. Les troupeaux laitiers inscrits au contrôle laitier officiel comportent en moyenne 365 brebis laitières actives. L’Aveyron est le premier département au niveau du cheptel avec 130 000 brebis en lactation (avec calcul de lactation) réparties sur 284 élevages. Les Pyrénées-Atlantiques sont par ailleurs le premier département en nombre d’exploitations ovines puisqu’on en compte 335 (avec 96 000 brebis en lactation). Les Lacaunes représentent près de 60 % des effectifs, suivies par les Manech tête rousse (24 % du cheptel national).

Résultats complets ici.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ovins et bovins vont-ils bien ensemble ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui