Pâtre 20 juillet 2017 à 08h00 | Par Marie-Astrid Batut

Une visite sanitaire pour informer et alerter sur l’avortement

Xavier Pouquet, vétérinaire spécialisé en petits ruminants, a profité d’un bilan sanitaire chez Damien Veillon pour réaliser la visite sanitaire, obligatoire depuis janvier 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La visite sanitaire est l’occasion pour le Docteur Pouquet de faire
un point sur la conduite d’élevage avec l’éleveur.
La visite sanitaire est l’occasion pour le Docteur Pouquet de faire un point sur la conduite d’élevage avec l’éleveur. - © M.-A. Batut

L’arrêté du 24 septembre 2015 rend obligatoire la visite sanitaire dans les élevages ovins de plus de 50 animaux à partir de l’année 2017. Cette visite doit être réalisée tous les deux ans (elle est réalisée dans la moitié des élevages en 2017). Elle doit permettre au vétérinaire de vérifier l’état sanitaire des élevages et de questionner les éleveurs sur un thème précis afin de les sensibiliser. Pour cette première campagne, c’est le thème de l’avortement qui a été choisi. Le docteur Xavier Pouquet, en tant que vétérinaire spécialiste des petits ruminants, réalise ses visites au sein de sa clientèle. En général, il en profite pour réaliser simultanément
le bilan sanitaire de l’élevage qui permet la délivrance pendant un an de médicaments au comptoir du cabinet sans passer par la case auscultation (la délivrance hors examen clinique). La visite doit permettre de renforcer le lien entre vétérinaire et éleveur et de recueillir des données épidémiologiques et sociologiques afin d’orienter les plans d’action collective à mener.

Baisse de la productivité numérique à 1,3 pour une prolifi cité de 1,6

L’année 2016 a été une année diffi cile en termes de mortalité d’agneaux pour Damien Veillon qui est installé à Saurais dans le bocage de Gâtine (Deux-Sèvres). Le bilan sanitaire annuel réalisé par le docteur Xavier Pouquet, du cabinet Les Charmilles à Secondigny (79), est donc l’occasion de faire le point et de tenter de régler les problèmes rencontrés au cours de l’année par l’éleveur sur son cheptel.(...)

La suite dans le numéro 646 de la revue Pâtre

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui