Pâtre 14 septembre 2016 à 08h00 | Par D. Hardy

Une visite sanitaire obligatoire pour les élevages ovins en 2017

Les éleveurs ovins recevront leur vétérinaire pour échanger sur l'avortement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La visite sanitaire est prise en charge par l'État et réalisée par le vétérinaire sanitaire désigné par l’éleveur.
La visite sanitaire est prise en charge par l'État et réalisée par le vétérinaire sanitaire désigné par l’éleveur. - © D. Hardy

Pour les élevages de plus de 50 brebis, la visite sanitaire sera obligatoire à partir du 1er janvier 2017. Prise en charge par l’État, elle est réalisée par le vétérinaire sanitaire désigné par l’éleveur. D’une durée d’une heure et organisée tous les deux ans, la visite concernera les éleveurs avec un numéro de cheptels impairs en 2017 et ceux avec un numéro impair en 2018. Les avortements seront le thème de cette première campagne.

La visite sanitaire ovine et caprine a été rendue obligatoire par l’arrêté du 24 septembre 2015 qui élargit aux filières ovine, caprine et apicole le dispositif déjà mis en place dans les filières bovine, avicole et porcine. Cette visite, distincte du bilan sanitaire de l’élevage, doit permettre à chaque éleveur de bénéficier des conseils de son vétérinaire sanitaire. Pour cela, le vétérinaire s’appuiera sur un vade-mecum décrivant le déroulé de la visite, d’un questionnaire dont un exemplaire sera remis à l’éleveur en fin de visite et de la fiche d’information Mesures à mettre en place pour prévenir les avortements qui sera également remise à l’éleveur.

La visite sanitaire permet d’avoir un temps privilégié avec son vétérinaire sur un sujet d’intérêt collectif. Elle permettra aussi de recueillir des données épidémiologiques, sociologiques et de pratiques sur un échantillon représentatif d’élevages, afin de pouvoir ensuite être analysées de façon anonyme. Cette visite n’est pas réalisée dans un objectif de contrôle et ne rentrera pas dans la conditionnalité des aides.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pensez vous investir pour améliorer votre confort de travail ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui