Pâtre 24 novembre 2014 à 08h00 | Par D. Hardy

Une transhumance contre le loup pour « arrêter le massacre »

La FNO organise une manifestation massive les 25, 26 et 27 novembre pour dénoncer les massacres que provoquent les loups sur leur élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs ovins sont appelés à se mobiliser les 25, 26 et 27 novembre 2014.
Les éleveurs ovins sont appelés à se mobiliser les 25, 26 et 27 novembre 2014. - © D. Hardy

La Fédération nationale ovine (FNO) appelle les éleveurs à manifester contre le loup les 25, 26 et 27 novembre prochains en régions et à Paris. La fédération demande « une exclusion des loups des zones d'élevage par une application immédiate des promesses du gouvernement ou par la mise en place d'un nouveau plan loup efficace ».

La prédation par le loup continue de faire chaque jour des dégâts. A ce jour et pour l’année 2014, plus de 8 000 animaux ont péri entre les dents de ces prédateurs. 27 départements et plus de 1000 éleveurs sont désormais concernés par les attaques des loups. La FNO veut interpeller la société et les pouvoirs publics. « Imaginez-vous vous lever, chaque matin, avec la peur au ventre de découvrir vos brebis, ces animaux dont vous vous occupez nuits et jours tout au long de l’année et dont vous prenez soin, à moitié dévorées par un prédateur ou parfois même encore vivantes mais tellement blessées qu’il faut les faire euthanasier pour abréger leurs souffrances. Ce n’est pas là le métier d’éleveur ! »

« Cette situation est intolérable ! Alors que la pression de la société sur les éleveurs se fait toujours de plus en plus forte en ce qui concerne le respect du bien-être animal dans les exploitations, il semble inconcevable que l’Etat ne laisse pas la possibilité aux éleveurs de défendre leur troupeau. »

Une première transhumance partira de Bar-le-Duc dans la Meuse le mardi 25 novembre. Une deuxième transhumance partira de Brioude en Haute-Loire le 25 novembre puis fera escale à Moulins (Allier) le mercredi 26. Les deux troupeaux convergeront à Paris, sur le Champs de Mars, le jeudi 27 novembre au matin. Les éleveurs des différents départements touchés par le loup témoigneront puis les éleveurs présents emmèneront des brebis jusqu’au ministère de l’Ecologie.

 

Un film sur les lourdes conséquences du retour du loup en France

Un éleveur caprin des Vosges a réalisé un film très pédagogique et très documenté sur les lourdes conséquences du retour du loup.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

OURAGAN | 26 novembre 2014 à 11:40:09

il semble inconcevable que l?Etat ne laisse pas la possibilité aux éleveurs de défendre leur troupeau. » La solution ne passe pas par la défense armée, le remède sera pire que le mal: http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/loup-devenir-chassable-ne-reglera-rien.html

OURAGAN | 26 novembre 2014 à 11:43:07

5 mois après la signature pour la cohabitation par les syndicats qui s'engagent à respecter et appliquer la directive habitat, Berne envisage : 4 -" [...] d?accorder dans la législation nationale aux hybrides du loup et du chien présents dans la nature, là où le loup bénéficie d?une protection spéciale en vertu de l?Article 6 de la Convention, un niveau de protection équivalent à celui du loup contre les abattages, la capture et les autres agissements interdits par l?Article 6, indépendamment de l?élimination prudente, sous le contrôle du gouvernement, de tels hybrides qui vivraient dans les populations sauvages du loup." Si cette modification est adoptée, elle devient transposable immédiatement dans la directive habitat et ne pourra plus être retirée http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/loup-les-apprentis-sorciers-essayent-de.html

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Craignez-vous la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui