Pâtre 24 juillet 2015 à 08h00 | Par A. Villette

La SVA Jean Rozé croit en l’agneau français de qualité

La SVA Jean Rozé souhaite soutenir la relance de la production ovine et dynamiser le marché de l’agneau français, avec la CCP agneaux de nos régions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
SVA a réuni le comité de pilotage des éleveurs engagés en ANR sur le site du marché de Rungis où elle possède une base logistique pour desservir la région parisienne.
SVA a réuni le comité de pilotage des éleveurs engagés en ANR sur le site du marché de Rungis où elle possède une base logistique pour desservir la région parisienne. - © A. Villette

Implantée à Vitré, en Bretagne, la SVA Jean Rozé, filiale d’Intermarché, a abattu 297 000 agneaux en 2014. Un chiffre en hausse de 14 %, plutôt atypique quand l’évolution des abattages nationaux a été de -0,6 %. Conséquence de la baisse des importations de viande d’agneau en France en début d’année, cette évolution marque également la volonté du groupe d’augmenter la part d’agneaux français dans les étals des magasins Intermarché où est écoulée 87 % de la viande d’agneau de la SVA. Le groupe travaille pour cela avec deux fi lières : la CCP (certification de conformité produit) Agneau de nos régions d’une part et l’agneau Lacaune d’autre part.

Créée il y a quatorze ans, la CCP Agneau de nos régions regroupe aujourd’hui 560 éleveurs, sept organisations de producteurs commerciales, quatre OP non commerciales et deux commerçants privés – majoritairement situés au nord de la Loire. Un peu plus de 70 000 agneaux ont été produits en 2014 dans le cadre de cette démarche. Le cahier des charges de la CCP comporte des critères d’âge, de durée, de poids, de conformation et d’état d’engraissement. De plus, la viande doit être rosée et le gras blanc et ferme.

La SVA souhaite ainsi obtenir des agneaux de qualité, réguliers et homogènes tels que recherchés par le consommateur. La démarche repose sur une relation de partenariat avec les éleveurs d’un côté et les magasins et leurs bouchers de l’autre. Les groupements de producteurs sont fortement impliqués et accompagnent les éleveurs engagés sur le plan génétique, alimentaire et technique pour répondre aux exigences du cahier des charges. Chaque semaine, SVA fait un point avec ses points de vente pour avoir des retours du client...

La suite dans la revue Pâtre n°626 d'août-septembre 2015

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Craignez-vous la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui