Pâtre 09 octobre 2017 à 16h00 | Par B. Morel

Brigitte Singla : "Nous n'oublierons aucun éleveur dans la future PAC"

Comment se profile la future PAC ? Les retards de paiement des aides ovines, la prolongation des aides de trésorerie, la modification des zones défavorisées... autant de questions sur lesquelles revient Brigitte Singla, éleveuse de brebis dans l'Hérault et membre du bureau de la Fédération nationale ovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Brigitte SINGLA, membre du Bureau de la FNO
Brigitte SINGLA, membre du Bureau de la FNO - © D. Hardy

« Avant de parler de la future Politique agricole commune (PAC), je me dois de parler des retards de paiements des aides de la PAC actuelle. Le dispositif des avances de trésorerie remboursables (ATR) qui ne devait durer qu'un temps, se pérennise sans qu'on ne puisse en voir la fin. Les aides ovines ne sont pas comprises dans les ATR actuelles car un paiement des aides dans l'année a été promis à la Fédération nationale ovine. On espère qu'il sera effectif avant la fin 2017.

Il y a également du retard dans les aides pour les mesures agro-environnementales (MAE), en particulier les MAE bio, ainsi que des problèmes dans l'instruction des dossiers. Nous restons extrêmement vigilants sur ces sujets qui mettent les éleveurs dans des situations compliquées. Ensuite, nous avons une forte inquiétude concernant la réforme des zones défavorisées simples (ZDS). Plusieurs territoires vont être exclus des ZDS et c'est très problématique notamment en Deux-Sèvres. 75 % des brebis de France pâturent dans des ZDS, nous ne laisserons pas l'État mettre de côté les éleveurs concernés !

Sur la nouvelle PAC, je ne peux pas m'avancer pour l'instant car nous n'en sommes qu'aux balbutiements et si nous, nous savons ce que nous voulons, nous n'avons actuellement pas d'idée sur ce qui va nous être proposé. Nous serons particulièrement vigilants sur le maintien de la bonification des ICHN attribués aux ovins et sur le maintien des aides découplées en ovin en lien avec la production. L'orientation que prendront les aides directes du premier pilier constitue également un point d'attention pour la FNO. Nous avons toujours un important travail de lobbying à faire pour faire reconnaître les aménités positives de la filière ovine pour l'environnement et son ancrage fort dans l'agro-écologie. »

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui