Pâtre 27 mars 2016 à 08h00 | Par F. Ripoche

L'Ossau-Iraty cherche d'avantage de lait bio

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Fromagerie des bergers de Saint-Michel recherche de nouveaux producteurs pour produire davantage d’Ossau-Iraty bio.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Fromagerie des bergers de Saint-Michel recherche de nouveaux éleveurs de brebis laitières pour produire davantage d’Ossau-Iraty bio.
La Fromagerie des bergers de Saint-Michel recherche de nouveaux éleveurs de brebis laitières pour produire davantage d’Ossau-Iraty bio. - © F. Ripoche

Unique fromagerie produisant de l’Ossau-Iraty en bio et au lait cru, la Fromagerie des bergers de Saint-Michel peine à répondre aux demandes croissantes de ses clients nationaux tels le réseau Biocoop. Fondée en 1981 à Saint-Michel dans le Pays basque, elle a démarré cette fabrication il y a cinq ans. 10 producteurs (sur 36) fournissent près de 200 000 litres de lait bio mais cela ne suffit plus. Trois nouveaux éleveurs en conversion ont été intégrés, mais leur apport de près de 60 000 litres ne comblera pas un manque de fromages entre octobre et mars. « Nous le pourrions avec 100 000 litres juste pour nos clients actuels et il en faudrait au moins le double pour répondre aux différentes attentes », estime Christophe Ourricariet, responsable de la fromagerie. Si le bio décolle, motiver de nouvelles conversions n’est pas si simple. Pourtant, pour ce responsable, allier AOP Ossau-Iraty et bio est un atout : « ces cahiers des charges sont complémentaires pour garantir l’origine, le respect des traditions, la qualité et le maintien d’une agriculture durable et respectueuse de nos territoires de montagne ».

Accompagnement technique et prix du lait motivant

Pour avancer, la fromagerie a lancé l’an dernier un supplément de prix de 100 euros pour le lait en conversion par rapport au prix conventionnel, qui est déjà de 1 200 euros/1 000 litres (1 090 €/1 000 l en moyenne dans le département). Et une fois certifié bio, il monte à 1 450 euros. Pendant les deux ans de conversion et au-delà, les bergers de Saint-Michel proposent aussi un accompagnement technique gratuit pour les producteurs avec le Civam Biharko Lurraren Elkartea (pour la terre de demain). Les candidats doivent évidemment se situer dans la zone AOP Ossau-Iraty, soit le département des Pyrénées- Atlantiques et quelques communes des Hautes-Pyrénées et avoir des races de brebis locales Manech tête noire, Manech tête rousse et Basco-béarnaise.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Le vétérinaire vient-il souvent chez vous ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui