Pâtre 27 septembre 2012 à 10h14 | Par LG

L’avenir de l’élevage vu par les professionnels

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Confédération nationale de l’élevage (CNE) a présenté lors du Space un document de 88 pages intitulé "Une ambition et un projet pour l’élevage français". Considérant que le secteur de l’élevage est menacé, avec pour beaucoup d’agriculteurs des revenus insuffisants, des problèmes d’installation, une hausse des coûts de production, une réflexion a été entamée il y a quelques mois par les professionnels et les institutions partenaires (FNB, FNPL, FNO, Fnec, Coop de France, APCA, JA, Institut de l’élevage, FGE).
Serge Préveraud, président de la Fédération nationale ovine, a confié sa crainte de voir « la France transformée en un vaste champ de blé ou de colza », expliquant que pour y pallier, il vient de créer un fonds d’investissement pour aider les jeunes à s’installer. « Capter de la valeur ajoutée en transformant à la ferme, telle est l’une des voies pour augmenter le revenu », confie pour sa part Marc Lesty, de la Fédération nationale des éleveurs de chèvres. Guy Hermouet, de la Fédération nationale bovine, quant à lui, insiste sur le « retour à l’agronomie pour gagner en autonomie fourragère ».
Les organisations membres de la CNE souhaitent « alerter les décideurs » et demandent le « renforcement d’une politique de couplage des aides à l’animal et un soutien différencié aux surfaces fourragères », soulignant que le capital d’exploitation nécessaire par UTA est jusqu’à deux fois plus élevé en productions animales qu’en productions végétales. Une augmentation des importations de viande en France et en Europe serait « une aberration économique, sociale et environnementale. »

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous autonomes en fourrages ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui