Pâtre 26 avril 2017 à 08h00 | Par A. Desormeaux

« J’ai réalisé mon rêve d’enfant : élever des brebis »

Installé de manière progressive, Benoît a su saisir toutes les opportunités pour devenir éleveur. Témoignage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Benoit Daudon apprécie de mettre les agneaux au monde et de les voir grandir jusqu’à la vente.
Benoit Daudon apprécie de mettre les agneaux au monde et de les voir grandir jusqu’à la vente. - © P. Sandrin

" Petit, je passais toutes mes vacances à la ferme avec mes grands-parents. Le travail me plaisait. Sans grand engouement pour l’école, je me suis tourné vers l’apprentissage en milieu agricole. Dès mes 15 ans et demi, j’ai travaillé aux côtés d’éleveurs. Ce n’était pas forcément prévu mais, lorsque j’étais encore en bac pro CGEA, un des voisins de mes parents a voulu céder son exploitation. J’ai sauté sur l’occasion et j’ai repris 15hectares en 2009 avec une trentaine de brebis alors que j’étais encore étudiant. C’est comme ça que j’ai découvert la production ovine.

Au départ, je n’y connaissais rien mais le fait de démarrer avec seulement quelques brebis m’a permis de me faire la main. Ma vraie installation a eu lieu un an plus tard en 2010. À l’époque, avec les moyens dont je disposais, je n’ai pas trouvé d’exploitation viable à reprendre. J’ai donc opté pour une installation progressive en reprenant 20hectares de l’exploitation de mes grands-parents et 30 hectares supplémentaires. Je suis alors monté à 250 brebis. La charge financière à l’installation est légèrement moins lourde qu’en élevage bovin et la rotation plus rapide car on est sur des cycles courts. Ensuite, tout est allé assez vite et en 2012 j’ai pu finaliser mon installation avec la reprise de 30 hectares et arrêter mon activité à mi-temps en tant qu’ouvrier agricole.

En 2015, j’ai de nouveau eu une opportunité avec mon ancien employeur qui arrêtait son activité et cédait son atelier lapin. Aujourd’hui, j’ai donc trois ateliers différents avec 550 brebis, 40 vaches allaitantes et près de 300 mères lapines sur 180 hectares.

J’ai dû faire plusieurs avenants à mon projet d’installation car tout est allé plus rapidement que prévu. Aujourd’hui, mon exploitation fonctionne bien parce que mon père me donne un vrai coup de main. Après une première bergerie de 170 places, j’ai construit en 2012 une bergerie de 250 places équipée de cornadis puis d’un parc de contention mobile. J’ai rapidement investi dans une cage de retournement pour me faciliter la tâche. Il y a du travail pour deux mais je n’ai pas envie de m’associer. Je pense donc rapidement chercher un salarié pour s’occuper avec moi des 660 agneaux qui naissent à deux périodes de l’année. Je commercialise mes agneaux sous IGP Le Baronet via la coopérative OBL qui m’apporte un suivi technique très précieux.»

L’apprentissage, un pied dans le monde du travail tout en se formant

Un jeune sur cinq inscrits dans une formation professionnelle de l’enseignement technique agricole est un apprenti. Une formule pour se former de 16 à 25 ans tout en apprenant un métier et qui permet ainsi de mettre un premier pied dans le monde du travail. C’est une solution avantageuse pour les jeunes qui rencontrent des diffi cultés avec le format des cours classiques ou qui recherchent avant tout une formation pratique. Les formations par apprentissage sont accessibles dès le CAP jusqu’au bac + 5 et sont dispensées dans les Centres de formation des apprentis (CFA).

Pour plus d’informations sur les formations par apprentissage, rendez-vous sur le site de l’Onisep www.onisep.fr.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Paillez-vous souvent ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui