Pâtre 30 novembre 2015 à 08h00 | Par Anne Aupiais de l’Institut de l’Élevage, Denis Gautier de l’Institut de l’Élevage et du Ciirpo et Marie-Madeleine Mialon de l’Inra

En hiver, des brebis aussi bien dehors qu'en bergerie

Même exposées aux aléas climatiques, les brebis semblent aussi bien au pâturage qu’en bergerie au cours de l’hiver. Or, allonger les périodes de pâturage sur l’hiver est une solution pour maîtriser les coûts de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Savoir évaluer le bien-être des ovins pour comparer les conduites
Savoir évaluer le bien-être des ovins pour comparer les conduites - © A. Aupiais

L’alongement des périodes de pâturage sur l’hiver est aujourd’hui une solution reconnue pour maîtriser les coûts de production pour la filière ovine : diminution des consommations de foin, de concentré, de paille et d’eau d’abreuvement, mais également de la mécanisation et des investissements. De plus, la société perçoit la conduite à l’herbe comme plus acceptable pour le bien-être des animaux (liberté d’expression des comportements de l’espèce, moindre promiscuité…). Cependant, le pâturage hivernal pourrait être critiqué par les citoyens et par les associations de protection animale ; les animaux étant exposés à plusieurs contraintes telles que les aléas météorologiques et alimentaires.

 

Pour pouvoir comparer le bien-être des animaux d’élevage en fonction de différents types de conduite, il faut se donner les moyens de l’apprécier dans les élevages. Jusqu’à récemment, il n’existait pas d’outil d’évaluation du bien-être des ovins et encore moins pour les ovins au pâturage. Plusieurs équipes de recherche européennes (France, Norvège, Italie, Pays Bas, projet européen Awin) se sont lancées dans le développement de protocoles d’évaluation du bien-être des ovins. En France, une action conjointe est menée depuis 2009 entre l’Institut de l’Élevage, le Ciirpo et l’Inra dans le cadre de projets successifs pour mettre en place une méthode d’évaluation du bien-être des ovins conduits aussi bien en bergerie qu’au pâturage. Cette méthode a été ensuite utilisée pour comparer le bien-être de brebis maintenues en bergerie ou au pâturage, dans une cinquantaine d’exploitations, au cours de l’hiver 2014-2015. Dans le contexte de cette étude, il est apparu que passer l’hiver dehors n’entraîne pas de problème de bien-être particulier aux brebis par rapport à le passer en bergerie.

Retrouvez la suite du dossier dans Pâtre n°629 de décembre 2015

  • - La relation de l’Homme à l’animal a évolué - Réglementation et attentes sociétales
  • - Le bien-être animal en cinq libertés - Définition
  • - Une méthode pour évaluer le bien-être des ovins - Les indicateurs
  • - Le bien-être vu par l’éleveur - Résultats d’enquête
  • - Des brebis aussi bien au pâturage qu’en bergerie - Étude Ciirpo-Idele-Inra

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Le vétérinaire vient-il souvent chez vous ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui