Pâtre 03 février 2003 à 14h32 | Par Julien Diependaele

Elevage ovin - Dans la Vienne , gros plan sur l´évolution des équipements et des systèmes d´élevage

A Adriers, dans la Vienne, Patrice Labrousse a équipé sa bergerie d´un rail permettant la distribution automatique du concentré à l´auge. A découvrir aussi : d´autres distributeurs de concentrés et de nouveaux types de clôtures fixes ou mobiles, ainsi que des remorques pailleuses ou distributrices.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après deux agrandissements d´une bergerie qui, à l´origine, en 1985 avait une surface de 720 m2, Patrice Labrousse décide de mécaniser la distribution de concentré. La bergerie actuelle comporte 2 bâtiments accolés (720 et 350 m2) et un bâtiment de stockage des fourrages et des céréales (375 m2).
Distributeur automatique de concentrés Gabard ©D. R.

50 tonnes d´aliments à distribuer
Après avoir pratiqué l´ensilage de maïs, Patrice Labrous-se y renonce voici deux ans et introduit le lupin dans l´assolement.
Ses objectifs sont clairs : simplifier le travail en distribuant du fourrage enrubanné, apporter des protéines produites sur l´exploitation.
"La distribution de concentrés par un distributeur mobile Gabard placé sur un rail m´accorde plus de liberté, déclare Patrice Labrousse. Chaque année, je distribuais environ 50 tonnes de concentrés et désormais, la conduite journalière du troupeau peut être confiée à une autre personne". En fait, toute corvée de seaux est supprimée et la distribution permet l´arrivée du concentré à l´auge en pressant un bouton.
Le mélange céréale, lupin, minéraux s´effectue automatiquement à partir des cellules (1 000 quintaux) dans une trémie, puis les vis emplissent l´appareil mobile Gabard. Doté d´un ordinateur embarqué, ce distributeur glisse le long du rail long de 193 m. Chaque jour cet appareil effectue trois distributions : à 8 h 30, 13 h 30 et 19 h 00.

"Je peux ainsi rationner les agneaux, fractionner l´apport aux brebis et complémenter la ration de base selon l´évolution des besoins y compris pour une transition alimentaire" précise Patrice Labrousse. Chaque lot se voit attribuer une ration au quotidien. Ce robot peut distribuer de 1 à 5 aliments différents à la vitesse de 10 à 40 m par minute, en auge ou au sol.
©Distri´Quad - D. R.

Un distributeur pour quad
Mis au point et présenté à cette journée par l´Alliance Pastorale, le Distri´quad est une mini-remorque distributrice tractable par un quad. Sa trémie contient 500 litres et une vis distributrice de diamètre 135 assure la distribution en bergerie au sol ou à l´auge. Cette distribution peut également être effectuée au pâturage.
Ce matériel est autonome puisqu´un moteur Honda 5,5 cv entraîne la vis. Quatre pneus basse pression montés sur un essieu boggie assurent le pressage en tous terrains.
Une réhausse de 200 litres se trouve disponible en option. Cette formule de distribution offre donc une certaine souplesse en permettant la distribution en bâtiment ou à l´extérieur.
A noter que sur l´avant sera disposé un coffre recueillant sel ou minéraux pour le modèle définitif.
©D. R.

Légende - Remorque de distribution auto-construite
Réalisée par un éleveur, cette remorque permet de distribuer l´aliment en fonction de l´avancement des roues : une chaîne relie la vis de distribution à la roue.

Prairies : choisir l´espèce selon les besoins
Un atelier consacré aux prairies montre l´importance du choix de l´espèce pour l´éleveur. La pérennité de la plante dépend de l´adaptation au milieu (sol acide, sec ou à excès d´eau, milieu froid) et de son exploitation (fauche seule ou fauche-pâture). Reste à choisir la variété : longue durée d´exploitation pour le pâturage, production de printemps ou d´automne, résistance aux maladies pour son appétence. Si on mélange les plantes, le mélange doit se raisonner pour des époques d´utilisation comparables ou pour limiter les apports azotés (avec le trèfle blanc ou le trèfle violet).
Bétaillère pour Quad ©D. R.

Pâturage hivernal : pour l´économie de fourrages
C´est prouvé par six années d´essai, l´herbe d´hiver est un aliment riche qui convient même si vos brebis ont de forts besoins. D´ailleurs, sa teneur en azote se montre supérieure à celle des fourrages récoltés et son taux de matière sèche est supérieur à celui de l´herbe de printemps.
Ses autres avantages : autoramassé par les brebis, ce fourrage ne requiert aucune distribution et c´est le mieux consommé.
A la ferme expérimentale ovine du Mourier, Laurence Sagot a vérifié que ces consommations d´herbe pâturée conduisent à économiser au moins 60 à 70 % du fourrage hivernal. L´économie est donc évidente. "Mais ces résultats s´obtiennent en ne dépassant pas 2 à 3 brebis en chargement à l´hectare selon que l´herbe est poussante ou non dans votre région. Il faut également éviter le surpâturage d´automne" précise-t-elle.
Autres conseils : n´apporter du foin qu´en cas de neige persistante et éviter tout sur-travail en apportant du concentré à l´herbe. Le pâturage tournant (changement tous les 8-10 jours) est conseillé et évite les effets néfastes du piétinement.
Case d´agnelage ©D. R.

Clôture : maintenir la tension
Que ce soit pour le fil ou pour l´énergie électrique transportée "maintenez la tension". Ce conseil donné par Gallagher n´est pas superflu. "Trop de clôtures électriques ont une tension inférieure à 3000 volts : il faut périodiquement la vérifier" indique le spécialiste. La prise de terre doit être efficace et la clôture sera bien posée afin qu´elle tienne si le mouton y touche. La tension du fil doit être de 200 kilos. Ce fabricant assure que son fil dure longtemps : "25 à 30 ans de vie grâce à une forte pellicule d´aluminium pour les fils de diamètre 2,5 mm. Des ressorts de tension sur chaque fil permettent à l´éleveur d´être plus tranquille sur l´efficacité de sa clôture".
La clôture "high tensile" est moins chère (- 40 %) que la clôture traditionnelle en Ursus. Le fil sous tension demande peu d´entretien, exige une surveillance minimale pour vérifier la présence de courant électrique. Elle peut s´installer en fixe ou en mobile : elle permet le franchissement d´un véhicule (passage canadien électrique) sans que le conducteur descende du véhicule. Avec des piquets souples, la clôture est plaquée au sol et peut être franchie par un système adapté porté sur le quad ou le tracteur.
Passage Canadien ©D. R.

Lacmé, autre fabricant, insistait sur la nécessité d´avoir un électrificateur performant : à pile, solaire ou à accumulateur. La formule "bi-pulse tronic" accroît l´impact et donc l´effet sur l´animal. Là encore, il est conseillé de contrôler l´état de charge si on dispose d´accumulateur. Ensuite, la qualité de la ligne de fils (piquet bois ou fibre de verre, prise de terre efficace ou non) jouera son rôle.
La clôture active, présentée par Kiwitech (distribution Alliance Pastorale) est une clôture mobile qui permet de rationner le pâturage selon les besoins du lot qui pâture. Vous pouvez rapidement placer un fil avant et un fil arrière.
Pour faire encore mieux, un tuyau d´eau avec un abreuvoir à son extrémité suivra le troupeau. Le système Spider Pack composé de 2 à 4 fils à enfoncer au pieu est moins cher qu´un fil qui pèse 14 kilos pour 300 m en piquet acier, le piquet fibre de verre apparaît encore plus léger. L´enfoncer même en sol dur est facile : chaque piquet s´enfonce au pied à l´aide d´une pédale.
Le procédé s´applique également sur quad : on peut ainsi dérouler jusqu´à 1 km de clôture et les fils s´enroulent grâce à un moteur électrique.
Clôture Gallagher ©D. R.

Dérouler le foin ou pailler
En démonstration, plusieurs matériels furent présentés pour approvisionner en paille ou fourrages les ovins ou les bovins.
- La dérouleuse-pailleuse Altec DR 160 PA : elle apporte paille, foin, enrubannage et peut distribuer sur deux côtés et à l´arrière ; un variateur de débit permet une distribution sans à-coups et limite les poussières. Le flot de fourrage apparaît régulier.
- La Siam-Silodis 2902 portée. Présentée par Girax, cette désileuse pailleuse effectue un envoi de paille ou de foin à l´auge par turbine. Elle peut projeter à 15-18 m. Capable de désiler ou de charger une balle ronde par sa griffe, cette machine dispose d´une trémie mélangeuse, d´un déméleur mécanique et d´une goulotte orientable (droite, gauche ou derrière).
- La Suire DMB. Cette dérouleuse pailleuse possède un tapis et un pailleur à entraînement hydraulique. Le déport peut être réglé hydrauliquement.
Face à une offre très diversifiée de ces matériels, il revient à l´éleveur de choisir selon ses besoins (ex : troupeau mixte bovins-ovins, avec ou sans ensilage), ce qui renforce l´intérêt pour une désileuse pailleuse ou troupeau ovin spécialisé (sans ensilage) avec paillage de litière et apport dans l´auge ce qui rend attractive la dérouleuse pailleuse.
Le Spider-pac de Kiwi-Tech ©D. R.

Désileuse-pailleuse Gyrax ©D. R.

Dérouleuse-pailleuse Altec ©D. R.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Menez-vous vos animaux à l'herbe ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui