L'Avenir Agricole et Rural 05 janvier 2018 à 08h00 | Par AGRA

Édouard Philippe clôt les ateliers, mais pas les débats

Le Premier ministre a clos le grand travail collégial de cinq mois qu’ont représenté les États généraux de l’alimentation et leurs 14 ateliers. Beaucoup d’arbitrages restent en suspens, ce qui explique peut-être l’absence remarquée du ministre de la Transition Écologique lors de cette clôture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À la satisfaction des syndicats agricoles, le gouvernement a tenu les engagements du président de la République à Rungis de réviser le code du Commerce.
À la satisfaction des syndicats agricoles, le gouvernement a tenu les engagements du président de la République à Rungis de réviser le code du Commerce. - © @Guillaume Perrin M. AGRICOLE

Difficile de dire si cela tient à l’agenda, peut-être trop ambitieux, qu’avait fixé le gouvernement, avec pour objectif de clore les États généraux de l’alimentation au bout de cinq mois de travaux. Ou si cela tient aux difficultés de dialogue qui ont vu le jour dans les ateliers consacrés aux pratiques agricoles. En tous les cas, la clôture officielle des États généraux de l’alimentation par le Premier ministre Édouard Philippe le 21 décembre, n’a pas semblé   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Avenir Agricole et Rural

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui