Pâtre 05 avril 2013 à 16h06 | Par L.Sagot, avec le programme herbe et fourrages en Limousin

DOSSIER - Les dérobées, à pâturer sans modération

Les dérobées présentent un coût d'implantation modeste, une aubaine pour le pâturage d'automne. Du choix des espèces au mode de pâturage, un point sur les dernières références du sujet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ciirpo

La sécheresse 2011 et le manque de fourrages stockés qui a suivi a relancé la culture des dérobées en zone herbagère. Semée entre deux cultures, la dérobée s'insère dans l'assolement sans modifier la cohérence de la rotation. Dans un objectif de pâturage comme de stocks, le choix des espèces à implanter est primordial. Pour être utilisées en pâturage, les plantes doivent être appétentes et non acidogènes afin de permettre un pâturage libre.

Les brassicacées, anciennement appelées crucifères, sont particulièrement bien adaptées. Colza fourrager, navet, navette et radis fourrager présentent en effet l'avantage d'être pâturés deux mois après le semis sous réserve de choisir les bonnes variétés et de bénéficier de pluie après le semis. Leur degré de tolérance au gel est plus élevé que les dérobées gélives qui doivent impérativement être utilisées avant les premières gelées. Tant que les températures ne sont pas trop basses (-5°C), plusieurs cycles de végétation peuvent se succeder grâce aux repousses régulières. Par contre, compte tenu de leur faible taux de matière sèche (12 % pour le colza et 10 % pour le navet), la fauche pour la réalisation de stocks n'est pas possible.

 

La suite dans Pâtre 604

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

perichon | 20 avril 2013 à 14:51:20

j'ai semé du colza pendant plusieures années pour la preperation de mes bfebis en lutte. j'en etais tres satisfait mais deux années de suite les altises ont ravagé les jeunes plants.je ne voulais pas traiter avec un insecticide, j'ai donc du arreter.

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Craignez-vous la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui