Pâtre 28 février 2017 à 08h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l'Élevage/Ciirpo

Des minéraux aux moments clés

Si le troupeau pâture et ne présente pas de problème de santé particulier, apporter des minéraux toute l'année n'est pas nécessaire. Des cures aux moments clés sont suffisantes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des minéraux mais pas trop
Des minéraux mais pas trop - © Ciirpo

Ajuster au mieux la complémentation minérale d'un troupeau sur l'année est complexe. Si les animaux pâturent et sont en bonne santé, apporter des minéraux toute l'année est très coûteux et peut être préjudiciable pour la santé des animaux. En effet, l'excès d'un élément est alors à craindre, ce dernier bloquant l'assimilation d'un autre. Pour des animaux à l'herbe, des cures de minéraux aux deux moments stratégiques suivants suffisent : un mois (minimum) avant la mise à la reproduction et un mois (minimum) avant l'agnelage.

Au cours des autres stades physiologiques, des cures d'un mois maximum alternées avec un ou deux mois sans apport sont également possibles. Par exemple, une pierre enrichie en zinc peut être apportée pour limiter les boiteries. Car pour les brebis à l'herbe et sans concentré, les pierres à lécher et les seaux sont les plus utilisés. Pour couvrir les besoins, les animaux doivent en consommer 15 à 20 g par jour, ni plus ni moins. Les bolus sont efficaces et agissent sur une durée plus longue pour un coût d'environ deux euros par brebis. Par contre, les doses chocs (un seul apport) en buvable et en injectable restent d'un assez mauvais apport qualité/prix. Enfin, l'apport d'un élément sur les prairies par des engrais enrichis (en sélénium par exemple) n'apporte pas les mêmes résultats que l'apport direct à l'animal car la plante l'absorbe plus ou moins bien.

La suite dans Pâtre n°642 de Mars 2017 :

  • - Les excès sont plus néfastes que les carences - Recommandations de Philippe Dubois, vétérinaire
  • - Des éléments essentiels aux fonctions vitales - L'alimentation est le seul apport possible
  • - La fabrication d'un seau à lécher - Visite de l'usine Nutrilac

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tondez-vous vous même vos mouton ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui