Pâtre 29 juillet 2016 à 08h00 | Par L. Sagot, Institut de l’Élevage

Des certifications de spécialisation ovins pour former la relève

Dix centres de formation proposent désormais un certificat de spécialisation ovin. De plus en plus nombreux, les jeunes forment un nouvel élan pour la filière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le CS ovin : une formation où on ne parle que d’ovins
Le CS ovin : une formation où on ne parle que d’ovins - © Jackdelaplagne

Ils sortent de l’école avec un diplôme agricole ou ont déjà quelques années d’expérience derrière eux, en agriculture ou dans un autre domaine. Leur vocation, c’est de travailler avec des brebis. En viande ou en lait. « Je ne me sentais pas prêt à m’installer, témoigne Gilles Bourrieau. J’avais besoin de me professionnaliser ». « Après mon brevet de technicien supérieur, il me manquait des connaissances techniques et je ne me sentais pas du tout prête à conseiller des éleveurs », ajoute Clémence Sutra.

Pour répondre à cette demande, le certificat de spécialisation ovin a été rénové et déployé sur dix centres de formation pour adultes répartis sur toute la France. D’autres ouvriront dans les prochaines années au fil des besoins. Cette formation réalisée en continu ou par apprentissage est destinée aux adultes ayant un diplôme agricole en poche. Car il s’agit bien d’une spécialisation. « L’objectif est d’apporter aux apprenants une culture ovine, indique André Dirand, formateur au CFPPA de Mirecourt dans les Vosges. À l’issue des six ou huit mois pour les stagiaires ou 12 mois pour les apprentis, leur niveau d’expertise en production ovine est suffisant pour s’installer ou bien trouver un emploi spécialisé dans la filière ». Ces trois dernières années, le nombre de candidats a doublé et de nouveaux centres ont ouvert la formation. « On a vraiment l’impression de contribuer au renouvellement des générations, témoigne André. D’ailleurs la grande majorité des apprenants ont un projet d’installation à court ou moyen terme ».

Les centres de formation qui dispensent le certificat de spécialisation ovin se sont fédérés afin d’enrichir le réseau professionnel des apprenants avec des voyages d’études collectifs, des journées techniques… « On mutualise ainsi nos idées, ajoute André. D’année en année, on fait évoluer le contenu de la formation. Les offres d’emploi circulent aussi dans notre réseau pour nos apprenants qui ont terminé la formation ».

 

La suite du dossier dans Pâtre n°636 d'août-septembre 2016 :

  • - Un certification de spécialisation, pour quoi faire ? - Parcours de jeunes actifs
  • - Au programme, l’élevage des brebis de A à Z - Apporter une « culture ovine » diversifiée
  • - Des apprenants motivés - Leur point commun : le goût pour la production ovine
  • - Apprendre et transmettre tout en travaillant ensemble - Avec l’apprentissage, chacun y trouve son compte

 




Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Menez-vous vos animaux à l'herbe ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui