Pâtre 11 mai 2012 à 17h26 | Par L.Geffroy

Dans les GMS - L'agneau presto renforce sa communication

De plus en plus de supermarchés proposent les nouvelles découpes agneau presto. Afin de renforcer la notoriété de cette opération, des animations vont être proposées dans les magasins pendant six mois, pour attirer le consommateur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuel Coste (Interbev), François Monge (Coop de France) et Jacques Giroux (Interbev)
Emmanuel Coste (Interbev), François Monge (Coop de France) et Jacques Giroux (Interbev) - © lgeffroy

Cuisiner la viande d'agneau en moins de dix minutes, c'est la possibilité qu'offrent les nouvelles découpes "agneau presto". Même si l'étiquette verte n'est pas toujours apposée sur le produit, de plus en plus de supermarchés vendent les morceaux façon presto. Afin de doper les ventes à destinations des moins de 50 ans, la France, la Grande-Bretagne et l'Irlande, partenaires de l'opération via leurs interprofessions ovines depuis 2008, lancent en 2012 des ateliers de cuisine qui investiront les rayons des grandes et moyennes surfce (GMS) de mai à octobre.

Des fourneaux seront ainsi installés au coeur des rayons boucherie avec dix minutes pour séduire le consommateur grâce à une cuisine mobile. Chaque atelier pourra accueillir dix personnes, sous l'égide d'un chef. Dix-huit villes françaises vont relayer l'opération qui devrait séduire les consommateurs en les invitant à prendre part à des cours de cuisine sur le thème de l'agneau vite prêt.

L'agneau presto, c'est aujourd'hui une réalité dans les rayons boucherie des supermarchés, puisqu'en moyenne, ceux-ci présentent 4,3 références agneau presto. L'offre est en progression en termes de diversité. La moitié des points de vente proposent même trois sortes d'agneau façon presto.

Ces nouvelles découpes, ce sont des émincés, des pavés, des hachés, des roulades, des côtelines... La consommation de cette viande est plus accessible et surtout peut devenir quotidienne et non plus essentiellement festive ou réservée aux repas de week-end. "L'agneau sur la table des plus jeunes est l'une des priorités de la filière ovine, a rappelé Emmanuel Coste, président d'Interbev Ovins. La consommation bouge actuellement et après une présence de plus en plus forte en magasin, nous allons faire en sorte que le consommateur adhère davantage." Le presto répond aux nouveaux modes de vie, aux façons de cuisiner différentes, plus rapides, avec l'absence de déchets d'os ou de gras dans l'assiette.

Déclencher de nouveaux actes d'achat


L'objectif est de faire consommer cette viande plus souvent, de déclencher de nouveaux actes d'achat. une enquête a été menée dans 150 points de vente en décembre 2011 et il en ressort que dans 93 % de ces magasins, la découpe façon presto est présente. La diversité est là puisque plus de 30 découpes différentes ont été recensées. Mais les GMS ne sont pas les seules à être séduites par l'agneau presto puisque 400 artisans bouchers ont été formés aux nouvelles découpes avec un stage conçu en collaboration avec l'Ecole nationale supérieure des métiers de la viande. Dans cet esprit, la Champagne Ardenne va même lancer prochainement les premières Ovinpiades des jeunes bouchers le 27 mai prochain à Sommepy. Une des quatre épreuves de ce nouveau challenge sera consacré à l'agneau presto.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous autonomes en fourrages ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui