Pâtre 23 novembre 2017 à 10h00 | Par B. Morel

Autoysel pour améliorer l’autonomie alimentaire

Pour gagner en autonomie fourragère et protéique, Autosysel est un outil de sensibilisation et de conseil.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec un visuel simple d'accès, l’éleveur voit ses niveaux d’autonomie comparés à la moyenne nationale.
Avec un visuel simple d'accès, l’éleveur voit ses niveaux d’autonomie comparés à la moyenne nationale. - © Idele

Outil de diagnostic et de réflexion, Autosysel a été développé conjointement par l’Institut de l’Élevage et les chambres d’agriculture et financé par la Confédération nationale de l’élevage. D’accès libre et simple d’utilisation, il permet aux éleveurs d’évaluer sa situation concernant son autonomie fourragère en renseignant seulement six valeurs (nombre de brebis, capacité d’ingestion, quantité de fourrages et de concentrés achetée, produite et consommée sur la période). Les résultats en pourcentage d’autonomie sont automatiquement calculés et comparés aux données nationales, ce qui permet à l’éleveur d’avoir un aperçu des marges de progrès possibles.

Pour aller plus loin dans le processus, la plateforme Autosysel oriente ensuite l’éleveur vers une sélection de fiches techniques spécialement choisies en fonction des réponses faites à un mini-questionnaire. Celui-ci porte sur les objectifs de l’éleveur, par exemple un gain économique, un gain de temps de travail, une meilleure gestion environnementale, etc. Puis l’éleveur renseigne ses pratiques notamment sur les achats de fourrages et de protéines et sur l’utilisation des pâturages. Les fiches techniques proposées ouvrent des pistes de réflexion à l’éleveur et sont accompagnées de témoignages d’agriculteurs ayant mis en place ces pratiques.

Une quinzaine d’éleveurs ovins viande et une dizaine en ovins lait ont ainsi livré leur ressenti durant l’expérimentation qu’ils ont conduit sur leurs fermes pour gagner en autonomie alimentaire. Joël Soulié, éleveur de brebis laitières dans le Tarn, y explique : « j’ai fortement réduit la dimension de mes parcs pour que les animaux puissent prélever de façon homogène l’herbe disponible tout en limitant le piétinement ». Et de conclure « ayez confiance en l’herbe, c’est un aliment riche et économique lorsque la brebis pâture ».

Ouverte depuis octobre, Autosysel comprend également un répertoire des organismes de conseil agricole dans chaque département. « Il n’y a pas que des éleveurs qui utilisent Autosysel mais également des conseillers et techniciens qui font des simulations, explique Mathilde van den Broek, chargée de développement de l’outil à l’Institut de l’Élevage. Il y a aussi des enseignants qui apprécient le côté simple et pédagogique de l’outil pour parler d’autonomie alimentaire à leurs élèves ».

Rendez-vous sur http://idele.fr/services/outils/autosysel.html

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Pierre-Louis (31) | 02 décembre 2017 à 01:31:00

Mon commentaire est celui d'un observateur distant - retraité sans élevage - mais intéressé par cette réalisation Idele - Chambres d'Agriculture. J'apprécie l'accent mis sur une évaluation facilitée et visualisée de l'autonomie alimentaire, en souhaitant que "Pâtre" en présente un suivi. Il faudra, je pense, préciser à quoi chacun peut se référer. "La moyenne des élevages français" peut laisser perplexe. Exemple : 120 kg de concentré par brebis dont 77 achetés qui laissent 36 % d'autonomie. Et pourrait-on avancer vers le renouvellement et la mise à disposition des prairies ? Il y a des autonomies "massiques" avec des coûts très contrastés... Bien placé pour tenir actualisée la géographie de l'élevage, "Pâtre" reste attentif au pâturage, n'est-ce pas ?

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Utilisez-vous un pédiluve ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui