Pâtre 29 mai 2017 à 08h00 | Par V. Bargain

Associer arboriculture et ovins

Faire pâturer des ovins dans les vergers est une technique pour gérer l'enherbement et limiter certains bioagresseurs. Des arboriculteurs en introduisent aujourd'hui même dans des vergers basse tige.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les races utilisées sont surtout des rustiques, comme ici le Shropshire, qui ne touche pas aux jeunes pousses ni à l'écorce des arbres s'il dispose d'assez d'herbe.
Les races utilisées sont surtout des rustiques, comme ici le Shropshire, qui ne touche pas aux jeunes pousses ni à l'écorce des arbres s'il dispose d'assez d'herbe. - © V. Bargain

L'association arbres et pâturage est pratiquée de façon traditionnelle dans le Sud-Est de la France, en Aquitaine, sous les noyers et châtaigniers, ou en Normandie, dans les pré-vergers. Mais la pratique se développe aujourd'hui dans des vergers basse tige. Dans le cadre du programme de recherche « verger durable », l'Inra a étudié l'association arboriculture et ovin. Une enquête a été réalisée pendant trois ans chez 25 arboriculteurs du Sud-Est, du Sud-Ouest et de l'Ouest de la France faisant pâturer des ovins dans leurs vergers basse tige.

Une forme classique, notamment dans le Sud-Est, est l'association d'un éleveur et d'un arboriculteur. À la demande, en général, de l'éleveur, qui bénéficie ainsi d'une ressource en herbe, celui-ci fait pâturer ses brebis dans les vergers pendant quelques jours à quelques semaines, après la récolte et avant le débourrement (développement des bourgeons végétatifs et floraux en fin d'hiver). C'est l'éleveur qui décide de son organisation et s'occupe des animaux. Une grande surface ou la présence à proximité d'autres vergers sont nécessaires. L'arboriculteur ne doit pas intervenir dans le verger quand les animaux sont là, mais, en contre-partie, il économise au moins un fauchage. La relation est en général informelle mais nécessite de la confiance et une bonne connaissance du métier de l'autre.

La suite dans Pâtre n°645 de juin-juillet 2017

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "Pâtre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Pâtre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui